Naturistes du Québec


POUR UN NATURISME MODERNE, ACTIF ET FIER
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Présentation : Luv2tast
par nu-ange-bleu Aujourd'hui à 12:48

» Présentation : rctmcl
par rctmcl Aujourd'hui à 11:24

» Présentation : Rejean Perron de Beloeil
par rctmcl Aujourd'hui à 9:39

» Les souhaits du temps des fêtes !
par Écolonu Hier à 23:10

» Calendrier naturiste 2017
par Ôsoleil Hier à 17:49

» Présentation : Tintin10
par Ôsoleil Sam 14 Jan 2017 - 20:43

» Qu'est-ce qui vous fait hésiter à franchir le pas?
par explorateur Sam 14 Jan 2017 - 11:19

» Black Beach, Californie
par explorateur Sam 14 Jan 2017 - 11:09

» Andres de Montreal
par Patnat Sam 14 Jan 2017 - 0:50

» Mes salutations - Le Tigre blanc
par river2675 Ven 13 Jan 2017 - 21:24

» Petit débat télé sur le naturisme en Belgique
par Patnat Mar 10 Jan 2017 - 17:50

» Nouvelles normes de sécurité
par Ôsoleil Mar 10 Jan 2017 - 10:10

» Nouveau membre : Flyingcamel66
par François Lun 9 Jan 2017 - 13:58

» Humour: les piercings après 50 ans
par beBare Sam 7 Jan 2017 - 13:47

Sondage
Qu'est-ce qui vous fait hésiter à franchir le pas?
 -L'érection
 -Aller seul à la plage
 -Que ça se sache
 -Me faire harceler
 -Les coûts reliés
 -Faire rire de moi
 -Peur de m'ennuyer
 -Devoir covoiturer
 -Aucune appréhension
Voir les résultats
À votre agenda...

Tournoi de billard nudiste et sauna à la russe
ici


Les stars du mois
@Ôsoleil
 
@Flyingcamel66
 
@Patnat
 
@rctmcl
 
@Anakedman
 
@papaourse
 
@yoco
 
@indecis
 
@Sylarn
 
Événements & Sorties

NdQ Magazine

Magazine en ligne gratuit!

Le numéro 1 de Naturistes du Québec Magazine, une revue gratuite en format PDF, est disponible ici . On y trouve notamment les résultats du Palmarès 2010 des centres naturistes québécois.

Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Naturistes du Québec sur votre site de social bookmarking

Partagez | 
 

 La nudité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ledragonfou
Beau parleur

Lieu : Gaspésie

Messages : 228
Inscription : 08/04/2009

MessageSujet: La nudité   Ven 10 Sep 2010 - 18:12


La nudité est la plus intime des rencontres avec soi, la plus naturelle aussi, celle qui n’exige, a priori, ni artifices ni efforts.


« Se sentir bien nu, c’est s’offrir le plaisir de se sentir vivant, d’exister pleinement, d’être en contact direct et total avec son corps et ses sens. »

Apprendre à l’apprécier, c’est d’abord redécouvrir le plaisir d’être en contact avec son corps. Et avec soi.

Se déshabiller sans hâte, en savourant sa nudité comme une libération, marcher nu chez soi, en sentant l’air frôler et caresser chaque centimètre carré de sa peau, goûter la caresse de l’eau et du soleil sur son corps… celle qui nous permet de retrouver une liberté, qui, débarrassé de ses vêtements, vit le plaisir dans et par son corps, sans souci du regard des autres.


Mais la nudité, pour bon nombre de personne, ne va pas de soi, osée se déshabiller la première fois n'est pas toujours évident, avant d,avoir vécu cette liberté du naturisme avec des gens de confiance et respectueux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: La nudité   Ven 10 Sep 2010 - 18:44

quoi dire de +...rien

tout à fait d' accord avec toi :scratch:
Revenir en haut Aller en bas
dickric
Discoureur volubile

Lieu : sherbrooke

Messages : 156
Inscription : 14/09/2009

MessageSujet: Re: La nudité   Dim 12 Sep 2010 - 8:01

L'éducation qui entre en ligne de compte, les interdictions dès le jeune âge,

dans un état naturel je crois qu'une personne pourrais jouir de cette liberté d'être et de faire selon ses goûts sans restrictions

"se sentir bien nu et s'offrir de se sentir vivant"

l'éducation reçu quand nous sommes jeune nous supprimes notre état naturel, voir notre plus beau côté "gardez notre coeur d'enfant"

ben pour moi personne n'a réussi à me l'enlever et j'ai fait le dur d'oreilles aux histoires de faux prêtes

voilà "vivre et laissez vivre"
Revenir en haut Aller en bas
ethyt
Grand bavard

Lieu : france

Messages : 94
Inscription : 16/10/2010

MessageSujet: Re: La nudité   Jeu 10 Fév 2011 - 8:39

Bon ben rien a ajoute
Revenir en haut Aller en bas
André 51
Baratineur débutant

Lieu : Reims

Messages : 18
Inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: La nudité   Ven 2 Déc 2011 - 0:57

Citation :
La nudité est la plus intime des rencontres avec soi, la plus naturelle aussi, celle qui n’exige, a priori, ni artifices ni efforts.
Bravo! Bravo!

La Nudité, c'est la santé, c'est le confort, c'est la beauté. En faisant cette affirmation, ou, si vous voulez, en énonçant cette thèse, je ne parle pas d'une façon théorique, je ne fais nullement de la rhétorique. Non, il s'en faut de beaucoup. Je parle d'après la pratique, d'après l'expérience personnelle que j'ai faite et que je fais toujours, de la nudité, lorsque, bien entendu, la mauvaise température n'apporte aucun obstacle.


La nudité, c'est la santé. Oui, sous beaucoup de rapports. D'abord, à l'extérieur du corps, car elle entretient et développe l'hygiène de la peau. Quand on vit tout nu, on se tient plus propre et on se lave plus souvent tout le corps, comme on se lave le visage, car, si on a un tant soit peu d'esthétique, on n'aime pas à se voir sale. Ainsi, on pratique, en premier lieu, et d'une manière complète, la vertu de propreté. Ensuite, grâce à la nudité et à la propreté, le contact de l'air et de la lumière exerce sur la peau, dont les pores sont bien ouverts, l'effet le plus bienfaisant. Tout le corps respire, par tous les pores, et la circulation du sang se fait d'une manière plus active, en même temps que le sang lui-même se purifie et se débarrasse des humeurs. qui le rendent plus faible. En conséquence, les maladies de la peau, comme les eczémas, par exemple, ou humeurs du même genre, disparaissent ou bien diminuent considérablement. Tous ces bons effets sont entravés et rendus même impossibles par le poids des habits et par la sueur, surtout en été, qui forme sur le corps une couche de crasse pâteuse, de telle façon que l'air et la lumière ne peuvent plus être en contact avec la peau. Quant aux bains de lumière que l'on pratique en exposant au soleil tout son corps nu, on sait combien ils sont bienfaisants et quels bons effets ils produisent, car ils permettent aux chauds rayons de soleil de dissoudre, de brûler les humeurs qui obstruent les pores. En même temps, je peux affirmer qu'ils sont vraiment délicieux.
Pour moi, je les pratique tous les jours, quand il y a du soleil, bien entendu, car j'ai la bonne fortune d'avoir une chambre exposée au devant et qui reçoit le soleil toute la matinée. Et je les trouve si bienfaisants et si bons que c'est avec une vraie passion et une véritable volupté quand je me dénude aussitôt que des rayons d'or pénètrent dans ma chambre, et que, suivant la belle expression de notre poète occitan Aubanel, « j'abandonne mon ventre aux baisers du soleil ».
Ensuite, avec la nudité, plus de lourdeurs, en été, plus de torpeur ni de somnolence, plus de manque d'appétit et de mauvaise digestion. L'état de nudité prolongé et habituel entretient le corps léger, vif et dispos. Il produit dans l'homme une énergie, une vitalité, une activité toutes particulières qui rendent le travail facile et agréable, qui excitent l'appétit bien mieux que les apéritifs, et qui activent puissamment la digestion. Pour moi, je me souviens de tous ces brûlants étés méridionaux où les vêtements me pesaient énormément, où la forte chaleur entretenait une sueur abondante et parfaitement désagréable, où je ne sentais aucune envie de manger, surtout le potage et la soupe que l'on trouvait toujours trop chaude, ou, après le repas pris et absorbé par force, je tombais sur une chaise comme un corps mort et je m'abandonnais à un sommeil lourd et nuisible qui paralysait en moi toute volonté et me rendait ensuite incapable de travailler et d'agir comme je l'aurais voulu. Rien de tout cela. depuis que je pratique la nudité. Je me sens plein d'énergie et d'activité, sans le poids des vêtements. La chaleur, que je sens beaucoup moins, ne m'enlève plus l'appétit, et la digestion se fait très bien, sans aucune difficulté. Plus de sueur abondante, plus de sommeil lourd après le repas, plus de paralysie de la volonté. Nullement amolli par la chaleur, je retrouve toute mon énergie, toute mon activité, et je travaille avec un vrai plaisir, dans toute la force de ma nudité.
La nudité, c'est le confort. Cela est facile à concevoir. En été surtout, naturellement, comme on se sent à l'aise tout nu
Plus de poids des vêtements, et, par conséquent, diminution de la chaleur. La chaleur naturelle elle-même devient beaucoup moins lourde, bien moins opprimante et, par suite, bien .plus supportable. On est léger, on est frais et dispos, on se sent bien. Et l'on se rit de la chaleur. Et puis, quelle agilité dans les mouvements, dans la marche, dans le travail. On est délivré du poids des vêtements et aussi de leur entrave. On ne s'accroche à rien, on ne se prend nulle part, on ne se déchire pas. A se sentir ainsi libre et dégagé, tout nu, il semble qu'on va franchir les montagnes et les mers, il semble qu'on va s'élancer dans les airs et qu'on va, voler comme les oiseaux. Oui, vraiment la nudité donne des ailes, en même temps qu'elle augmente la souplesse et la force des jambes et des bras.
La nudité, c'est la beauté. Parce que c'est, avant tout, la vérité, la sincérité. Etre nu, se montrer nu, c'est être naturel, c'est se montrer tel que l'on est, sans voile, sans masque, sans tromperie. Comme la grande Nature dont nous sommes les fils et dont nous faisons partie. Dans la nature c'est la nudité qui règne partout dans le règne animal, comme dans le règne végétal et dans le règne minéral. Nus, nous sommes en harmonie avec toute la nature. Le vêtement détruit cette harmonie, car c'est le règne de d'artificiel, du conventionnel, et, souvent, du ridicule. La nudité, c'est la sincérité du corps, image de la sincérité de l'âme. On pourrait définir l'homme comme « un animal qui s'habille, au physique et au moral » ! Au physique, il s'habille et, par là, il cache les véritables formes de son corps, pour paraître ce qu'il n'est pas en réalité. Au moral, pareillement. Il s'habille, il se voile, en prenant des doctrines idéales, en tenant un langage idéal, et, par là, il cache les véritables aspirations de son être, il cache ses formidables appétits, ses convoitises insatiables, afin de tromper, de surprendre son semblable, et de l'exploiter à son profit. Là -aussi, il fait tout pour paraître ce qu'il n'est pas en réalité. Et le vêtement physique, se mettant en rapport, en harmonie avec le vêtement moral, donne à l'exploiteur une façon nouvelle, une force de caste, et, en même temps, lui assure une espèce de stabilité et lui donne le prestige qui en impose aux foules simples, ignorantes et crédules à l'excès. Toujours le même stratagème : paraître, pour mieux gouverner, pour mieux dominer. Le chat couvert de farine pour tromper et prendre la naïve souris. « Ce bloc enfariné, dit avec raison le poète, ne me dit rien qui vaille »..
Mais la nudité, c'est aussi, d'une, manière directe, la beauté, la beauté du corps, la beauté des lignes, la beauté des formes. Et c'est la nudité qui a produit les plus belles oeuvres de la peinture et de la sculpture, chez tous les peuplés et à toutes les époques, chez les Grecs et les Latins, chez les Italiens de la Renaissance. Sans doute, le vêtement cache bien des difformités, bien des laideurs physiques. Mais il cache aussi les belles formes, et cela suffit à le condamner. Et le poète, encore Aubanel, un amant fervent et passionné de la beauté plastique, a bien raison de dire à « la Vénus d'Arles » : « Montre-nous tes bras nus, tes seins nus, tes flanc nus, montre-toi toute nue, ô divine Vénus ! Ta beauté t'habille mieux que ta robe blanche. Laisse, à tes pied, tomber la robe qui autour de tes hanches s'enroule pour cacher ce que tu as de plus beau ! » ô nudité, ô vérité, ô sincérité, ô beauté, beauté profonde et inaltérable, sois louée, sois aimée, sois pratiquée, maintenant et toujours !...

José ROUQUET.
Revenir en haut Aller en bas
doriangraim
Placoteur expert

Lieu : Montréal

Messages : 902
Inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: La nudité   Mar 13 Mar 2012 - 18:26

Tout à fait d'accord avec toi ledragonfou. Je dirais même que dans certains cas, la nudité permet de se débarrasser des complexes et ainsi se le "réapproprier" que l'on a lié avec ce dernier. Vivre nu, c'est regarder son corps dans sa beauté la plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
 

La nudité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» cohabitation rat normal/rat nu
» decouvrir l'ardeche méridionale
» La nudité chez la souris de compagnie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naturistes du Québec :: Forums naturistes :: Sujet libre naturiste-