Notre anxiété et nos complexes seraient apaisés à la vue d’autres corps nus et de leurs éventuelles imperfections : c’est ce que met en lumière une récente étude de psychologie sociale, qui entend expliquer les mécanismes à l’oeuvre dans l’acceptation de soi, mais aussi des autres.