POUR UN NATURISME MODERNE, ACTIF ET FIER

 
AccueilS'enregistrerConnexion
Pour accéder à l'ensemble du forum, faites une courte présentation dans la section: Présentez-vous
Derniers sujets
» Présentation : backet
par President50 Aujourd'hui à 16:28

» Quels coins de pays irez-vous visiter cet été?
par Charlot Aujourd'hui à 10:12

» État des plages, printemps 2017
par ÔSOLEIL Hier à 21:29

» Comment rejoindre Oka de Montréal à bicyclette ?
par Écolonu Hier à 9:19

» Création de groupes pour indiquer nos préférences
par Katya Dim 25 Juin 2017 - 18:55

» Bonjour à tous : Marcsand
par Maximum Dim 25 Juin 2017 - 16:35

» Où pratiquer le naturisme à Paris ?
par andresgc12 Ven 23 Juin 2017 - 17:50

» Tout nu sous la pluie chaude
par bran de scie Ven 23 Juin 2017 - 9:21

» Baignade nue pour le solstice d'hiver australien
par andresgc12 Jeu 22 Juin 2017 - 19:50

» Moi c'est Stan62 et vous ?
par Alexandre Boudreault Jeu 22 Juin 2017 - 8:14

» Trouver un coin tranquille pour vivre son naturisme
par ÔSOLEIL Jeu 22 Juin 2017 - 2:15

» Bronzage sans soleil
par Tigre blanc Sam 17 Juin 2017 - 9:29

» CÔTE-NORD: comté Sept-Rivières
par bran de scie Sam 17 Juin 2017 - 9:03

» Adam et Ève c'est comment comme centre?
par beBare Ven 16 Juin 2017 - 2:59

Nouvelle photo galerie


Venez saluer ses nouvelles photos
Sondage
Quels coins de pays irez-vous visiter cet été?
 -Montréal
 -Capitale-nationale
 -Estrie
 -Outaouais
 -Gaspésie
 -Abitibi
 -Charlevoix
 -Côte-Nord
 -Laurentides
 -Bas-Du-Fleuve
 -Mauricie
 -Saguenay/Lac St-Jean
 -Centre-du-Québec
 -Ontario
 -New-Brunswick
Voir les résultats
À votre agenda...

Les stars du mois
@ÔSOLEIL
 
@andresgc12
 
@Stan62
 
@skaterso
 
@Patnat
 
@lepinegerard@yahoo.fr
 
@hotrodman
 
@Sympa
 
@ladoune
 
Bientôt 100 messages
  • TheSophie91
  • Julientr83
  • Biofusions
  • Ladoune
  • andresgc12
  • joewild1234
  • NdQ Magazine

    Magazine en ligne gratuit!

    Le numéro 1 de Naturistes du Québec Magazine, une revue gratuite en format PDF, est disponible ici . On y trouve notamment les résultats du Palmarès 2010 des centres naturistes québécois.


    Partagez | 
     

     Les plages libres : l'avenir du naturisme ?

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    AuteurMessage
    avatarInvité
    Invité

    MessageSujet: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Dim 22 Aoû 2010 - 19:47

    Je me suis rendu à la plage de Cap-aux-Oies, ce samedi pour y passer la journée. Comme je l’ai mentionné, je trouve l’endroit tout à fait charmant et énergétiquement intéressant. Le soleil était encore bon et chaud en ce mois d’août qui tire à sa fin.

    Comme j’y suis allé seul cette fois-ci, ça m’a donné l’occasion de méditer nu, au soleil sur ma propre pratique du naturisme et globalement, sur les conditions dans lesquelles nous pratiquons le naturisme au Québec. Je vous livre maintenant une partie de mes réflexions...

    J’en suis venu à me demander sérieusement si l’avenir du naturisme au Québec ne doit pas passer par les plages libres. Cette affirmation en surprendra plus d’un, car je n’ai jamais caché ma préférence pour la pratique en centre. Il s’agit d’une préférence bien personnelle basée sur un sentiment de sécurité (peut-être faux, en passant) que procure l’encadrement offert par les centres. En fait, à mes débuts comme naturiste, j’ai vécu, à quelques reprises sur les plages libres, des expériences que je ne qualifierais pas de traumatisantes, mais plutôt de désagréables avec des gens qui n’étaient pas vraiment des naturistes; davantage animés par leurs fantasmes de voyeurisme et d’exhibitionnisme. Je vous dirais cependant que je suis en train de changer mon fusil d’épaule et que les plages libres constituent, à mon avis, un potentiel intéressant pour la revitalisation et le développement de la pratique du naturisme.

    En analysant la situation qui prévaut actuellement dans les centres, je pense que l’avenir du naturisme ne s’y trouve malheureusement pas. Pour avoir fait quelques séjours en centre cet été, je vous dirais que certains jours, je me demandais carrément si les centres n’étaient pas devenus des hébergements pour personnes âgées naturistes. Je ne suis pas de la prime jeunesse, mais il y a quand même des limites à la tranquillité I don't want that

    La fermeture de plusieurs centres au cours des dernières années, l’attitude fermée des certains naturistes face à la diversité des situations familiales et des modes de vie d’aujourd’hui, le manque de relève, les règlements restrictifs et discriminatoires imposés par la majorité des centres naturistes du Québec et les satanées listes blanches sont autant d’éléments qui me font croire que nous devrons assurément migrer vers autre chose si nous voulons continuer à pratiquer notre mode de vie. La pratique en centre telle qu’on la connaît appartient probablement à une époque révolue. Il doit selon moi y avoir un grand virage qui devrait être amorcé par nous-mêmes, les naturistes de toutes les régions du Québec. C’est à nous seuls de nous mobiliser afin de prendre notre destinée en main.

    Nous devons également faire part de nos besoins et de nos attentes à l’organisme qui est censé nous représenter. La Fédération québécoise de naturisme (FQN) n’est pas l’affaire d’un groupuscule fermé, d’une espèce d’élite qui sait ce qui est bon pour le peuple naturiste, mais bien l’affaire de tous ses membres, de tous les naturistes.

    Je ne jette toutefois pas l’entièreté du blâme de la situation actuelle sur la Fédération. Par contre, il y aurait certainement lieu de se questionner sur le mandat de la FQN; mandat que les naturistes doivent lui confier avec une obligation de résultats. Par contre, toute la responsabilité ne doit pas incomber uniquement aux membres du conseil d’administration, mais bien passer par une forte implication bénévole des membres, par un partage des tâches à l’aide de divers comités et sous-comités qui pourraient être mis en place afin de poser des actions concrètes susceptibles de faire avancer la cause auprès des naturistes, des centres, des autorités gouvernementales et de la population en général. De plus, la création de groupes régionaux, comme celui qui s’est formé à Québec cette année, a pour avantage de renforcer les liens entre les naturistes des régions et de concerter nos actions.

    Il est certain que l’apport de chacun et chacune est primordial, car plus nous serons nombreux à nous impliquer et moins la tâche sera lourde. Les gens qui fustigent la FQN sur les forums depuis des semaines (dont moi-même à quelques reprises, je l’avoue) ont raison à certains égards, mais ils devraient aussi venir défendre leur point de vue, apporter des éléments de solutions et contribuer à leurs réalisations. Les Québécois ont cette forte tendance à chialer, mais quand c’est le temps d’agir et de s’impliquer, on ne trouve personne et ce sont toujours les mêmes individus qui demeurent en place d’année en année, ce qui est malsain en soit.

    Pour en revenir aux plages libres, en considérant l’immensité du territoire québécois, il est inconcevable que nous n’ayons accès, en 2010, qu’à deux ou trois plages libres reconnues. Ce sera à nous de trouver des endroits, de se les approprier, d’en faire la publicité, de les documenter, de talonner sans cesse les autorités municipales et gouvernementales pour que de nouveaux accès nous soient donnés.

    Certes, le règlement discriminatoire mis en place, en plein cœur de l’été 2010, par un centre naturiste de la Montérégie a provoqué l’ire de nombreux naturistes, dont moi-même, car je fais partie du groupe directement ciblé par le règlement, mais cet événement devrait plutôt nous forcer à réfléchir et constituer la bougie d’allumage pour un grand changement, une révolution du mouvement naturiste québécois.

    Si nous n’agissons pas, nous nous retrouvons, d’ici quelques années, chacun chez soi, tout nu dans notre salon. La balle est dans notre camp : regroupons nous et faisons entendre notre voix.

    …et après toute cette réflexion, je me suis habillé, à contrecoeur, pour rentrer à Québec en fin d’après-midi. Quand on quitte Cap-aux-Oies, c’est toujours avec la ferme intention d’y retourner le plus tôt possible.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatartgagnon
    Bavardeur avéré

    Lieu : Québec

    Inscription : 22/07/2008

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Dim 22 Aoû 2010 - 21:36

    Les plages libres oui, mais seulement si elle sont légale et approuvé officiellement par les autorités compétente. Si les naturistes sont seulement toléré comme à Oka ce n'est pas viable car des groupes anti-naturistes peuvent faire pression facilement sur les autorités afin qu'ils appliquent les lois en vigueur à la lettre.

    Les naturistes doivent être libre de pratiqué le naturiste sens jouer à cache-cache avec les forces policières.

    J'ai commencer à faire du naturiste en Allemagne au début des années 1980, la-bas c'était clair, plage naturiste, plage monokini ou plage textile, tu fait ton choix de plage et tout le monde est heureux.

    Bien sûr il y avait quelque voyeurs sur les plages naturiste mais il ne restait pas longtemps car sur ces plages il y avait 2/3 d'hommes et 1/3 femmes et enfants, nous le savons tous les naturistes viennent de toute taille, ages etc... donc ils quittaient rapidement


    La seules fois que j'ai vue des policiers sur une de ces plages naturiste c'était pour faire circuler les voyeurs.
    Revenir en haut Aller en bas
    Robert-Bruce
    Pie bavarde

    Lieu : Drummondville

    Inscription : 13/08/2009

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 9:49

    Je pense aussi que l'avenir du naturisme passe par les plages libres. Le Danemark et la Suède ont compris cela et ce sont des pays nordiques aussi. Alors par un décret, toutes les plages de ces pays sont libres, les textiles se mêlant aux nudistes. C'est touristique et ça rapporte !

    Aux Etats-Unis, de plus en plus de plages libres. J'en ai trouvé à Fort-Pierce, à St-Petersburg, à Cape-May,à Cape-Canavéral, dans le Maine aussi. Dans le Vermont évidemment. En Ontario, finis les procès, la nudité n'est pas un crime.
    Au Québec, pourquoi ? C'est petit. Ça prend d'abord la population et un bon procès médiatisé. Qui veut commencer??
    On constate quand même que les mentalités évoluent ; il a fallu se débarrasser de la religion catholique...quoique si tu vas aux Iles-de-la-Madeleine, les églises sont pleines le dimanche.
    Revenir en haut Aller en bas
    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
    avataryves
    Langue bien pendue

    Lieu : Saint-bruno

    Inscription : 28/06/2009

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 14:38

    Pour ma part, je pense plutôt que cela doit se passé par une vision plus fémnine que la vision masculine et baby bommer d'aujourd'hui !!!

    Ce propos peut paraitre macho, mais il se veut tout le contraire.

    Pour tenter d'expliqué, je vais prendre l'exemple de la plage d'oka. Par le passé, nous avons fréquenté la plage, section naturiste....Un des plus gros problème était le manque d'infrastructure sanitaire. Un arbre peut faire pour un homme afin de se soulagé, mais c'est loin de faire l'affaire à ma conjointe. Cet été, j'ai découvert un bâtiment avec toilettes et douches offert par la municipalité directement à côté de Okapulco. BRAVO

    Il faut mettre en place des structures au goût des femmes, qu'est ce que leur propose le nat...d'aujourd'hui ???

    La plage d'Oka à commencé ce virage, mais les centres dans cet optique ont mis des règlement empêchant d'avoir trop d'homme seul, afin de sécurisé, et rendre confortable l'atmosphère dans le centre ( pour une baby boomer, cela peut être bien ), mais qu'en aie-t-il pour la mère de famille ou bien la jeune fille....qu'est-ce que les centres leur propose, donc a eux la rélève ???

    Tout est gérer et penser pour le confort de nos chers baby-boomer ( regardé la santé, il ont mis un système de santé sur pied...mais dans les prochaines années, il vont l'utilisé en masse, mais ne veuleunt rien savoir d'un ticket modérateur, sous prétexte qu'il l'ont payé....mais la réalité c'est qu'il utiliserons et sur-exploiterons...mais ne veulent pas payé plus...utilsateur payeur c'est pas pour eux. Des hommes (baby-boomer) qu'il l'ont mis en place en ne pensant pas l'avenir, tout comme les centre naturiste d'aujourdh'ui.

    Paradoxellement, regardé la suède ou la norgève ( les deux pays ou il y le plus de député féminin ), faite une recherche sur l'éducation, la santé du pays....mais surtout pourquoi, il sont les pays qui toujours au sommet du classement ou les gens sont le plus heureux ???? Et comme Robert-Bruce le mentionne les plages libres pour la pratique du nat.

    Ce n'est qu'une opinion d'un macho en admiration devant les femmes

    Revenir en haut Aller en bas
    Robert-Bruce
    Pie bavarde

    Lieu : Drummondville

    Inscription : 13/08/2009

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 15:12

    Ceux(celles) qu'on appelle ''babyboomers'' sont des hommes mais aussi des femmes à égalité hé oui.
    OUIIIIIIIII l'avenir du naturisme passe par les plages libres et par les FEMMES.
    Pourquoi ne pas décréter que ....heu...le 2 juillet sera la journée des seins nus pour les hommes et les femmes de tout le QUÉBEC.
    Je pense à ça parce que ça a commencé comme ça en France, sur la côte d'Azur dans les années 50. Ça s'est répandu aux plages de l'Atlantique, dans les Landes. Les seins nus sont devenus une mode, ensuite une façon de vivre sur toutes les plages.
    Au Québec, on peut y arriver si on commence tous en même temps...le 2 juillet de chaque année. Passons le mot, on a un an pour en faire la promotion.
    Le 2 juillet est la journée des seins nus partout au Québec, dans les magasins, en auto, en vélo ...
    Revenir en haut Aller en bas
    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
    avatarlaventurier
    Placoteur recrue

    Lieu : gatineau

    Inscription : 25/02/2010

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 15:31

    J'APPROUVE
    Revenir en haut Aller en bas
    Robert-Bruce
    Pie bavarde

    Lieu : Drummondville

    Inscription : 13/08/2009

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 15:55

    heu....chpeux-tu changer la date ? pour le 24 juin. D'abord c'est déjà une journée de congé, ensuite c'est une fête nationale pour nous, donc le 24 juin ferait l'affaire...heu...la paire...
    Revenir en haut Aller en bas
    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 22:11

    RaySoleil a écrit:

    En analysant la situation qui prévaut actuellement dans les centres, je pense que l’avenir du naturisme ne s’y trouve malheureusement pas. Pour avoir fait quelques séjours en centre cet été, je vous dirais que certains jours, je me demandais carrément si les centres n’étaient pas devenus des hébergements pour personnes âgées naturistes. Je ne suis pas de la prime jeunesse, mais il y a quand même des limites à la tranquillité I don't want that

    La fermeture de plusieurs centres au cours des dernières années, l’attitude fermée des certains naturistes face à la diversité des situations familiales et des modes de vie d’aujourd’hui, le manque de relève, les règlements restrictifs et discriminatoires imposés par la majorité des centres naturistes du Québec et les satanées listes blanches sont autant d’éléments qui me font croire que nous devrons assurément migrer vers autre chose si nous voulons continuer à pratiquer notre mode de vie. La pratique en centre telle qu’on la connaît appartient probablement à une époque révolue. Il doit selon moi y avoir un grand virage qui devrait être amorcé par nous-mêmes, les naturistes de toutes les régions du Québec. C’est à nous seuls de nous mobiliser afin de prendre notre destinée en main.

    Voilà, t'as tout compris. Moi, je suis arrivé à la même conclusion l'an dernier. Et je n'ai pas tellement de mérite, le type qui a fondé la Naturist Society aux USA avait tout compris ça dès 1976-1977. La formule actuelle des centres est moribonde. Je crois qu'il va éventuellement y avoir un certain renouveau des centres (ce centre en Croatie dont on parlait plus loin donne une des solutions possibles) mais je crois surtout que ce n'est plus l'endroit où ça va se passer. Un peu comme Internet supplante la télé, qui à son tour a supplanté la radio, qui a supplanté les journaux. Les anciens médias continuent d'exister, mais leur rôle devient plus effacé.

    L'ennui, avec la FQN, c'est qu'elle a été créée sur le modèle français, pour donner une voix commune à de nombreuses associations locales (qui n'ont jamais été très solidement implantées) et pour faire la promotion des centres (qui n'ont que faire de la FQN). La FQN se trouve donc privée de projet porteur fort, ce qui la fait stagner. Elle a bien pris note de l'existence des plages libres, mais elle ne sait pas si elle doit les intégrer, ou comment.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 22:27

    @tgagnon a écrit:
    Les plages libres oui, mais seulement si elle sont légale et approuvé officiellement par les autorités compétente. Si les naturistes sont seulement toléré comme à Oka ce n'est pas viable car des groupes anti-naturistes peuvent faire pression facilement sur les autorités afin qu'ils appliquent les lois en vigueur à la lettre.

    Les naturistes doivent être libre de pratiqué le naturiste sens jouer à cache-cache avec les forces policières.

    Je crois qu'au Québec, on idéalise un peu trop les plages libres "officielles". Je ne connais pas vraiment Hanlan Beach, à Toronto, mais je connais un peu la situation à Wreck Beach, à Vancouver.

    En plus de quelques indésirables, comme partout ailleurs, Wreck Beach a connu des problèmes de revendeurs à la sauvette (bijoux, bouffe, artisanat divers) contre lesquels la ville a sévi (certains regrettent cette époque) parce qu'ils devenaient envahissants. Par ailleurs, Wreck beach a toujours eu un gros problème de revendeurs de drogue, ce qui fait que la plage est maintenant patrouillée en quais permenence par la GRC en uniforme. Les installations sanitaires y sont minimales, et artisanales. De plus, le terrain vient de changer de mains et le nouvel organisme gouvernemental pense à "redévelopper" le site dans une autre direction. De plus, il est question de faire transiter une navette maritime de passager dans un chenal qui serait creusé juste devant la plage.

    À Oka, chaque année qui passe légitimise un peu plus les naturistes, sur un site qui est protégé pour toujours contre le développement. Il n'y a jamais eu de problèmes de drogues ou d'invasion mercantile (les règlements du parc l'interdisent clairement) et les patrouilles de la SQ, qui roule discrètement à bicyclette sur la piste cyclable depuis trois ans, ont pratiquement mis terme aux excès qui se déroulaient au-delà de la "pointe aux bateaux." En fait, il y a probablement plus de surveillance à Oka que sur les plages officielles et les bénévoles notent avec satisfaction qu'il n'y a plus de swigners sur la plage. Les quelques excès qui subsistent restent très discrets, en général.

    Donc, même si la situation à Oka gagnerait à être officialisée, nous sommes loin d'avoir à nous plaindre. Une plage libre "officielle" est autant, sinon plus exposée aux attaques des bien peesants, surtout que le gouvernement doit défendre sa position d'autoriser la plage. À Oka, le gouvernement n'a rien à défendre, car la plage libre n'existe pas, n'est-ce pas? Il n'existe juste pas de base légale pour chasser les naturistes. Il est donc difficile de faire pression sur l'État, contre la plage...


    En contraste.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarInvité
    Invité

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Lun 23 Aoû 2010 - 23:22

    En visitant trois centres naturistes ces dernières semaines je me suis fais la réflexion que leur avenir passe peut-être par la conversion d'une partie de leur site en centre d'hébergement longue durée avec cafétéria et soins infirmier. Ce n'est presque pas une blague !

    Par ailleurs, en lisant plusieurs d'entre-vous force est de constater qu'il y avait, plus de sites naturistes naturels auparavant. L'étalement urbain en a certainement éroder quelques un mais est-ce que l'attrait paisible et sécurisant des centres naturistes n'auraient pas eu l'effet d'endormir l'esprit découvreur du naturiste ou est-ce tout bonnement un changement de culture ? À voir toutes ces boîtes de tôle sur les campings on se demande ce qu'il est advenu du goût de la nature!

    Pour ma part, je continuerai de fréquenter les plages libres et de rechercher des sites naturistes.


    Revenir en haut Aller en bas
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Mar 24 Aoû 2010 - 0:13

    jeangb a écrit:
    En visitant trois centres naturistes ces dernières semaines je me suis fais la réflexion que leur avenir passe peut-être par la conversion d'une partie de leur site en centre d'hébergement longue durée avec cafétéria et soins infirmier. Ce n'est presque pas une blague !

    Alors que le commun des mortels imagine que le naturiste moyen est bandé dur, la réalité c'est qu'il est rendu à l'âge du manger mou... :P

    Bon, je charrie un peu, mais le problème est connu aux États-Unis, où plusieurs centres, surtout dans le sud où il fait beau à l'année, sont vraiment devenus des lieux bon marché pour prendre sa retraite (une grosse roulotte ou une maison mobile dans un centre coûte moins cher à entretenir qu'une maison). Et oui, certains de ces naturistes, en vieillissant, sont devenus des cas plus ou moins lourds.

    Le même problème menace-t-il nos centres (Oasis, Loisirs Air Soleil) où il y a des résidents à l'année? Possible.

    Revenir en haut Aller en bas
    avatarAndro
    Placoteur expert

    Lieu : Montérégie

    Inscription : 18/08/2009

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Mar 24 Aoû 2010 - 0:58

    Il y a peu de plages naturistes au quebec et elles sont loin pour plusieurs
    moi Oka c,est 90 min aller et le retour ça dépant du trafic a traverser "Mourial" ca peut aller jusqu'a 2 hr

    Oka a une toilette et un petit snack pas toujours ouvert et Pas de douche
    et beaucoup de va et vient de textilles loll

    pour les autres coins je sais pas comment c'est organiser.

    quand je vais a un endroit j,aime bien avoir toilette-douche-manger

    il n'y a pas d'organisation pour les plages.

    Je croyais il y a bien des années que la FQN
    était le support pour ces plages or il en n'est rien,
    si elle veut promouvoir le naturiste...
    elle devrait être plus active sur l'organisation des plages.
    ouvrir de nouveaux endroits et moins s'occuper des centres

    autre point a propos des plages...
    c'est que n'importe qui peut aller là + ....voyeur ...textilles
    et peut être fermer a tout moment par les autoritées
    donc moins sécuritaire qu'un centre

    mème si les centres sont rendu plate de nos jours
    je préfère camper dans un centre
    s'il fait beau un samedi/dimanche
    plutôt que passer juste une journée a la plage

    dans les années 80' il y avais plusieurs endroits "plages" ou aller
    il en reste très peu.
    me rappel de ...St-Jean de Matta - Sortie 160 St-Hyacinthe - St-Denis de Brontom
    St-Agathe lui existe encore avant c'était bien loin a droite du pont
    maintenant a gauche

    dans un monde idéal...
    DES Plages Officiels avec sanitaire-douche et bouffe
    et surtout sans textilles eux ont déja assez d,endroits lolll
    des plages juste entre nous lolll

    je me dis que....
    puisque ce n'est pas illégal de se baigner nu...
    Pourquoi la FQN ne fait rien pour rendre les plages ...Officiels ?

    Comment peut-on rendre nos plages naturistes ....Officiels ?
    Revenir en haut Aller en bas
    http://photobateau.jimdo.com/
    yoco
    Papoteur vétéran

    Lieu : Varennes

    Inscription : 04/05/2010

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Mar 24 Aoû 2010 - 5:57

    Wow super ces réfextions:

    Raysoleil a écrit:
    Comme j’y suis allé seul cette fois-ci, ça m’a donné l’occasion de méditer nu, au soleil sur ma propre pratique du naturisme et globalement, sur les conditions dans lesquelles nous pratiquons le naturisme au Québec. Je vous livre maintenant une partie de mes réflexions...

    En analysant la situation qui prévaut actuellement dans les centres, je pense que l’avenir du naturisme ne s’y trouve malheureusement pas. Pour avoir fait quelques séjours en centre cet été, je vous dirais que certains jours, je me demandais carrément si les centres n’étaient pas devenus des hébergements pour personnes âgées naturistes. Je ne suis pas de la prime jeunesse, mais il y a quand même des limites à la tranquillité

    I don't want that

    Yves a dit:
    Ce propos peut paraitre macho, mais il se veut tout le contraire.

    La plage d'Oka à commencé ce virage, mais les centres dans cet optique ont mis des règlement empêchant d'avoir trop d'homme seul, afin de sécurisé, et rendre confortable l'atmosphère dans le centre ( pour une baby boomer, cela peut être bien ),

    Tout est gérer et penser pour le confort de nos chers baby-boomer ( regardé la santé, il ont mis un système de santé sur pied...mais dans les prochaines années, il vont l'utilisé en masse, mais ne veuleunt rien savoir d'un ticket modérateur, sous prétexte qu'il l'ont payé....mais la réalité c'est qu'il utiliserons et sur-exploiterons...mais ne veulent pas payé plus...utilsateur payeur c'est pas pour eux. Des hommes (baby-boomer) qu'il l'ont mis en place en ne pensant pas l'avenir, tout comme les centre naturiste d'aujourdh'ui
    .

    Balian a dit en citant Raysoleil:

    Voilà, t'as tout compris. Moi, je suis arrivé à la même conclusion l'an dernier. Et je n'ai pas tellement de mérite,



    jeanqb a dit:

    En visitant trois centres naturistes ces dernières semaines je me suis fais la réflexion que leur avenir passe peut-être par la conversion d'une partie de leur site en centre d'hébergement longue durée avec cafétéria et soins infirmier. Ce n'est presque pas une blague !

    Balian ajoute:
    Alors que le commun des mortels imagine que le naturiste moyen est bandé dur, la réalité c'est qu'il est rendu à l'âge du manger mou... :P



    Ma réflexion personnelle suite à ces commentaires:

    Pourquoi ne comenceriez vous pas à exiger, au même titre que les persones seules, un âge limite dans les environs de 55 max. pour que vous ne soyez pas déranger les plus jeunes, c'est vrai que C pas beau un baby-boomer, ça coûte cher $$ en plus, combien ça raporte $$ un baby-boomer, scusez ça sauve le coût $$ d'une gardienne des fois...

    Pas facile à lire cette presque rubrique ce matin.

    Je vais ajouter comme quelqu'un dit ici parfois:
    c,est mon opinion.


    Désolé de couper votre fun, vous aurez deviné que je suis un ''baby-boomer''

    Ciao

    Revenir en haut Aller en bas
    Robert-Bruce
    Pie bavarde

    Lieu : Drummondville

    Inscription : 13/08/2009

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Mar 24 Aoû 2010 - 7:24

    Je vous lisais ce matin et je constate que l'automne est arrivé!! (postmortem). Yoco, Andro, Jean, belles réflexions sur notre avenir ...Où sont les femmes ?
    Quand je suis allé lundi passé vers Inverness,camping de la plage, on a jasé une couple d'heures ''Soleillevant'' et moi, d'un peu de tout dans le naturisme. Il a compté , à chaque année--il va là depuis toujours--la proportion de 2 femmes pour 7 hommes. Je le crois et le constate quand il s'agit des endroits libres ou ticoins discrets.
    Faut se rendre à l'évidence, le naturisme, se mettre nu, se montrer nu, c'est une affaire d'homme. La femme n'a pas besoin de ça en général. Elle va suivre ''son homme'' des fois parce qu'il y met un peu de pression !! La proportion est là : 2 / 7
    On voit bien que les centres sont obligés de freiner et garder le ratio de 50-50.
    Alors nous, pauvres hommes (sic), on se rabat vers des rivières, des lacs et l'océan.
    On ne change pas la nature, ni le naturisme, on le constate.
    Revenir en haut Aller en bas
    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Re: Les plages libres : l'avenir du naturisme ?   Mar 24 Aoû 2010 - 9:40

    En fait, il y a à peu près autant de femmes que d'hommes à Oka, et ce sans aucun contrôle. C'est plus une question de nombre que de sexe. De securité aussi. Elles se sentent plus menacées par les pervers, c'est normal. Les femmes aiment bien se fondre dans la foule, les hommes sont plus à l'aise seuls.

    A remarquer que dans les centres qui ne pratiquent pas la discrimination (Pommerie avant juillet, Cyprès, Vieille Ferme) il n'y a pas de déséquilibre hpomme-femmes important. Cette histoire de déséquilibre est un mythe pour faire accepter la discrimination. S'il y a un minimum de sécurité, des toilettes et des activités qui attirent les femmes, elles vont venir.

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Les plages libres : l'avenir du naturisme ?

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

     Sujets similaires

    -
    » 14 mars: Galgos Libres se balade à Maredsous
    » Histoire du Tour de l'Avenir dans le Cantal
    » GALGOS LIBRES à la mer ce 17 octobre,
    » Promenade Galgos Libres 23 août à Bruxelles
    » mon futur couple a de l'avenir
    Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naturistes du Québec :: Forums naturistes :: Défense et promotion du naturisme-