POUR UN NATURISME MODERNE, ACTIF ET FIER

 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Avez-vous déjà convertis des proches au naturisme ?
par berthi Sam 21 Oct 2017 - 22:22

» Humour naturiste
par Patnat Ven 20 Oct 2017 - 15:36

» Bilan naturiste , saison 2017
par velonature Jeu 19 Oct 2017 - 11:48

» 4 octobre 2017 : journée mondiale des animaux
par doriangraim Jeu 19 Oct 2017 - 9:34

» Consommation responsable : Le confort et la différence
par Serge Jeu 19 Oct 2017 - 9:15

» Comment insérer une photo dans un message
par ÔSOLEIL Mer 18 Oct 2017 - 11:21

» Salut
par ÔSOLEIL Mar 17 Oct 2017 - 17:29

» Sans parfum la peau est muette
par narcis2008 Lun 16 Oct 2017 - 9:34

» Présentation : navaro
par navaro Lun 16 Oct 2017 - 9:25

» La France, pays mondial du naturisme
par lepinegerard@yahoo.fr Lun 16 Oct 2017 - 5:03

» Narcis2008 -plus ou moins nouveau d'Ottawa
par velonature Sam 14 Oct 2017 - 20:16

» L'hospitalité sur canapé
par MauricieH34 Sam 14 Oct 2017 - 18:57

» Présentation - Moi Meme
par andresgc12 Jeu 12 Oct 2017 - 21:42

» Bonjour ! Vive le fier naturisme!
par President50 Jeu 12 Oct 2017 - 18:55

Nouvelle photo galerie


Venez saluer ses nouvelles photos
Sondage
Avez-vous déjà convertis des proches au naturisme ?
 - jamais
 - une personne
 - deux personnes
 - trois personnes
 - quatre personnes
 - plus de 5 personnes
 - je ne compte plus
Voir les résultats
Les stars du mois
@navaro
 
@Fiernaturiste23
 
@ÔSOLEIL
 
@Aquanu
 
@nuamontreal
 
@Charlot
 
@bran de scie
 
@forestier_Gatineau
 
@narcis2008
 
Bientôt 100 messages
  • Ladoune
  • joewild1234
  • NdQ Magazine

    Magazine en ligne gratuit!

    Le numéro 1 de Naturistes du Québec Magazine, une revue gratuite en format PDF, est disponible ici . On y trouve notamment les résultats du Palmarès 2010 des centres naturistes québécois.


    Partagez | 
     

     Les Québécois et leur rapport au corps

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    AuteurMessage
    ademimo
    Moulin à paroles

    Lieu : Québec

    Inscription : 25/08/2008

    MessageSujet: Les Québécois et leur rapport au corps   Jeu 25 Mar 2010 - 10:18

    Au Québec, nous avons vraiment un problème avec notre rapport au corps et au corps nu, en particulier. En ce sens, je trouve que la génération actuelle est plus coïncée que la précédente sur cette question.

    C'est ce qui fait que nous avons tant de réticence à nous mettre nus en public, la première fois.

    Pourtant, une fois qu'on l'a fait et qu'on est devenu naturiste véritable, on se demande pourquoi on ne l'a pas fait plus tôt!

    C'est paradoxal, vous ne trouvez pas?

    On dirait que, pour plusieurs, se dénuder est synonyme de se rendre vulnérable. Pourtant, nous sommes dans un rapport d'égalité entre naturistes. En effet, si je me dénude, l'autre le fait aussi. Nous avons tous été plus ou moins choqués, voire traumatisés par ces images de ces personnes innocentes, dénudées de force avant d'être envoyées dans les chambres à gaz ou les camps de travail ou de ces personnes humiliées, battues, violées ou se livrant à des actes sexuels débridés. Dans ce contexte, il est facile d'associer nudité avec violence et perversion.

    Ne pourrait-on pas donner une nouvelle chance et un nouveau sens à la nudité librement partagée?

    Toutes les fois, en effet, que je me retrouve nu devant mes semblables, en privé ou en public (en centre naturiste, aux activités naturistes d'intérieur, sur la plage naturiste, etc.), je vis un bonheur indescriptible, un sentiment de liberté quasi ennivrante, l'impression, voire la certitude d'être accepté dans mes imperfections, d'être respecté dans mes différences, de ne pas être jugé par les autres, etc.

    Suis-je un cas unique?

    Le regard d'une personne habillée sur une personne nue est nécessairement focalisé sur ce qui est habituellement caché. Le regard d'une personne nue sur une autre personne nue est forcément global, puisque ce qui est habituellement caché ne l'es plus et est donc banalisé.

    Je sens déjà l'objection : oui, mais tout le monde ne regarde pas l'autre de façon désintéressée. C'est vrai. Il ne faut pas être naïf non plus. L'exhibitionnisme et le voyeurisme existent aussi, même chez les naturistes!

    Par ailleurs, c'est certain qu'on ne peut pas faire autrement que de se comparer aux autres (quand on se compare, on se console, dit-on) et d'admirer pour ne pas dire d'envier le corps de l'autre, surtout s'il correspond aux canons de la beauté dont la publicité et la mode nous bombardent quotidiennement.

    Et si on essayait d'aller au-delà de l'enveloppe corporelle et qu'on partait à la découverte du coeur de l'autre, on découvrirait probablement une véritable beauté intérieure au point où les imperfections corporelles seraient totalement relativisées.

    On ne voit bien qu'avec le coeur, disait le Petit Prince; l'essentiel est invisible pour les yeux!
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarEric6420
    Placoteur expert

    Lieu : Bécancour

    Inscription : 30/04/2006

    MessageSujet: Re: Les Québécois et leur rapport au corps   Jeu 25 Mar 2010 - 19:34

    Je ne crois pas que les Québécois ont une attitude très différente de leurs voisins en ce qui concerne la nudité.

    Il y a très peu de plages naturistes en Amérique du Nord et il y a quelques centres naturistes dignes de mention.

    C'est vrai qu'en Europe, le naturisme est plus courrant qu'ici, mais même en France, plusieurs naturistes gardent leur activité naturiste secrète par rapport à leurs collègues de travail par crainte d'un jugement négatif.

    Par contre, c'est vrai qu'il n'y a aucun lieu naturiste (à part les centres) reconnu au Québec. Il y a peut-être deux ou trois sites tolérés comme à Oka, mais la plupart des autres ne sont plus en activité.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Re: Les Québécois et leur rapport au corps   Sam 27 Mar 2010 - 17:11

    ademimo a écrit:
    Au Québec, nous avons vraiment un problème avec notre
    rapport au corps et au corps nu, en particulier. En ce sens, je trouve
    que la génération actuelle est plus coïncée que la précédente sur cette
    question.

    Pas d'accord, Les choses sont plus complexes que ça. Je pense que d'une
    certaine manière, les jeunes sont moins coincés qu'avant face à la
    nudité. Ce qui a changé, la valeur symbolique qu'ils lui
    accordent. Pour eux, la nudité est associée au sexe et à la sphère de
    la vie prviée.

    La pornographie omniprésente, d'une certaine manière, a rendu le sexe
    et la nudité extrêmements banals. Les jeunes se dénudent avec une
    facilité déconcertante devant leur webcam ou leur appareil photo, il
    leur arrive même de se livrer à des activités sexuelles de groupe.
    L'ennui, du point de vue naturiste, c'est le lien direct entre nudité
    et sexualité.

    D'autre part, l'ennui avec la pornographie, c'est qu'elle présente la
    sexualité sous un jour plutôt sale, voire bestial, tout en la
    valorisant. On comprend donc pourquoi la nudité est du domaine
    strictement privé. Être nu, c'est un acte sexuel en soi, et on n'expose
    la société à cela, surtout si ça révèle nos propres pulsions bestiales.
    Le discours sur les prédateurs sexuels n'aide pas, car il accrédite
    l'idée que le sexe est une pulsion bestiale, sur laquelle nous n'avons
    guère de contrôle.

    Je pense qu'avant de penser s'adresser aux jeunes, il faut développer un discours qui tienne compte de tout cela.

    ademimo a écrit:
    On dirait que, pour plusieurs, se dénuder est
    synonyme de se rendre vulnérable. Pourtant, nous sommes dans un rapport
    d'égalité entre naturistes. En effet, si je me dénude, l'autre le fait
    aussi

    Là, je ne te suis pas. Évidemment que nus, nous sommes vulnérables!
    Nous sommes plus exposés aux éléments, d'une part, mais surtout, nous
    devons aussi subir le regard des autres, sans ces vêtements sur qui
    repose ne partie notre "masque social". D'accord, c'est une
    vulnérabilité partagée, et elle confère des bienfaits qui en valent la
    peine. Mais notre réticence à faire certains gestes ou à aborder
    certains sujets quand nous sommes nus montre non seulement que cette
    vulnérabilité existe, mais aussi que nous prenons grand soin de ne pas
    donner l'impression qu'on va abuser de la vulnérabulité d'autrui.

    ademimo a écrit:
    Et
    si on essayait d'aller au-delà de l'enveloppe corporelle et qu'on
    partait à la découverte du coeur de l'autre, on découvrirait
    probablement une véritable beauté intérieure au point où les
    imperfections corporelles seraient totalement relativisées.

    C'est un des buts avoués du naturisme. Et ça fonctionne, jusqu'à un
    certain point. Mais faut pas non plus croire que l'utopie naturiste
    existe réellement - entre les principes idéalistes et le loisir nu
    moderne, il y a le filtre de l'homme contemporain.
    Revenir en haut Aller en bas
     

    Les Québécois et leur rapport au corps

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

     Sujets similaires

    -
    » les rats: leurs vies
    » Multi-contrôleur 7095
    » âge des poissons vendus en animalerie.
    » Apprentissage ludique du rapport d'objet
    » rapport taille/poids/age des rats
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naturistes du Québec :: Forums naturistes :: Le naturisme et le corps-