POUR UN NATURISME MODERNE, ACTIF ET FIER

 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Présentation : Francis, "Whitelynx"
par bran de scie Hier à 21:31

» Votre vie naturiste en 15 questions
par Aquanu Hier à 20:41

» Pour ou contre le droit aux photos en lieux naturistes?
par berthi Hier à 20:24

» Retour au naturisme : Un beau témoignage
par Patnat Hier à 8:46

» Télé-réalité : émission de survie entièrement nus
par Aquanu Hier à 7:14

» Pratiquer nu le cannot en rivière ( Laurentides)
par ÔSOLEIL Mar 16 Jan 2018 - 11:13

» Petit changement concernant l'album personnel
par Timo69a Lun 15 Jan 2018 - 16:44

» Article apparu sur le blog de MEC (en anglais)
par 456cub Lun 15 Jan 2018 - 8:44

» Une raison de plus de se mettre nu
par Dany_C Dim 14 Jan 2018 - 22:51

» Les plus belles pancartes nudistes
par Serge Dim 14 Jan 2018 - 12:22

» Qui va à Cayo largo cet automne / hiver / printemps?
par Timo69a Dim 14 Jan 2018 - 8:25

» Piscine Nat à Calgary
par Eric6420 Ven 12 Jan 2018 - 13:20

» "Normandie nue", le film qui vous met à nu
par Eric6420 Jeu 11 Jan 2018 - 15:39

» Le massage tantrique, c'est quoi au juste ?
par lepinegerard@yahoo.fr Mer 10 Jan 2018 - 11:59

Nouvelle photo galerie


Venez saluer ses nouvelles photos
Sondage
Pour ou contre le droit aux photos en lieux naturistes?
 -Je suis pour
 -Je suis contre
 -Vivre et laisser vivre
 -J'assume mon naturisme
Voir les résultats
Nouvelle Publication
Meilleurs voeux 2018


À votre agenda...

Samedi 3 février
Les stars du mois
@Aquanu
 
@Dany_C
 
@ÔSOLEIL
 
@Timo69a
 
@lepinegerard@yahoo.fr
 
@pielar
 
@exporta22
 
@Alexandre Boudreault
 
@bran de scie
 
Bientôt 100 messages
  • orangoutang
  • Charlot
  • NdQ Magazine

    Magazine en ligne gratuit!

    Le numéro 1 de Naturistes du Québec Magazine, une revue gratuite en format PDF, est disponible ici . On y trouve notamment les résultats du Palmarès 2010 des centres naturistes québécois.


    Partagez | 
     

     Richard Brunet: pas mort, mais pas fort

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    AuteurMessage
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Messages : 4219
    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   Lun 25 Jan 2010 - 19:51

    La rumeur s'est propagée comme une traînée de poudre cet automne: le Centre naturiste Richard Brunet, en Outaouais ontarien, n'existerait plus. Vérification faite, la rumeur est presque vraie. Le centre est dans une situation critique et même s'il devait survivre, ce serait avec une gamme moins étendue de services. Au coeur du problème: la gestion des eaux usées.

    L'ennui, c'est que le CNRB ne possède pas un système approprié de gestion des eaux usées. A la fin de l'été dernier, le ministère ontarien de l'Environnement a émis un avis de non conformité qui ne laisse que deux choix: fermer le centre ou se doter des installations nécessaires. Facture estimée: un demi-million de dollars. Pas de la petite monnaie.

    Cette facture inattendue tombe mal pour le CNRB. D'une part, le centre traîne encore une dette relative à la mise à niveau, il y a quelques années, du système d'eau potable. D'autre part, elle survient alors que le centre change de mains. À la fin de l'été, en effet, Richard Brunet, fondateur du centre, a vendu toutes ses parts à Gabriel Dussault, qui est désormais l'unique propriétaire du CNRB. Résident des lieux depuis 1998, il tient à conserver la vocation naturiste du site.

    Il est toutefois en conflit avec les occupants de la cinquantaine de maisons et de chalets au sujet de la facture des travaux exigés d'urgence par le ministère de l'Environnement. Il est prêt à assumer 20% de la facture des travaux, ce qui laisserait une facture d'environ 8,000 dollars à chaque membre. Amortie sur huit ou neuf ans, avec les intérêts, elle représenterait une facture d'environ 100 dollars par mois.

    Les membres ont refusé cette offre cet automne. Deux d'entre eux ont même quitté les lieux et fait démolir leur chalet. La situation est complètement bloquée. Selon Gabriel Dussault, il n'y a pas eu d'autres discussions sur le financement des travaux depuis quatre mois. Le propriétaire a demandé un sursis au ministère de l'Environnement pour la saison 2010, mais ses chances de l'obtenir, admet-il, sont très minces. Il devrait être fixé d'ici la fin de février.

    Si ce compromis est accepté, les membres pourront demeurer sur place en 2010. Mais le centre ne pourra offrir ni l'électricité, ni le service d'égout aux campeurs, qui devront se contenter de vivre sous la tente ou de faire de courts séjours. Et faudra toujours régler la question des eaux usées pour 2011.

    Et si le sursis est refusé? "Alors il faudra envoyer des avis d'éviction à tout le monde", conclut sombrement Gabriel Dussault. La loi est dure, mais c'est la loi!
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Messages : 4219
    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Re: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   Jeu 4 Fév 2010 - 1:25

    Thérèse Gervais, l'une des 50 propriétaires de résidences du Centre naturiste Richard Brunet, m'a fait parvenir cette lettre, qu'il me demande de publier. Elle donne le point de vue des résidents face à la direction et complète utilement l'article publié ci-dessus.

    SOMMAIRE :
    J'ai lu avec intérêt l'article « Richard Brunet : pas mort, mais pas fort». Je demeure au Club Naturiste Richard Brunet (CNRB) et suis membre du Conseil d'Administration de l'Association des locataires Domaine 400.

    Même si les résidents ont déjà leur propre système d’évacuation des eaux usées, en décembre 2001, ils ont tous commencé à payer un supplément sur le loyer pour l’eau et les égouts en plus des coûts de raccordement pour les égouts et ce, même si les égouts n’étaient pas encore fonctionnels (les travaux devant êtres complétés au printemps 2002).

    La dernière rencontre entre le Conseil d'Administration de l'Association et la direction du CNRB date du 23 novembre 2008 donc, il y a plus d’un an. Lors de cette rencontre à laquelle participait M. Dussault, un système de traitement d’eau usées très onéreux et beaucoup trop puissants pour les besoins immédiats du site nous est proposé. La direction nous a encore une fois demandé que les 50 résidents paient la totalité des coûts reliés à l’achat et l’installation du système des eaux usées.

    Le CNRB a raccordé les tuyaux d’égouts à un réservoir de 5,000 gallons pour sa propre utilisation et celle de ses campeurs. Ce réservoir fut perforé. À deux reprises le MEO a ordonné au CNRB de sceller le réservoir et de le faire vider sur une base régulière, ce qui n’a pas été fait. Résultat, le MEO amène le CNRB en cour sous cinq chefs d’accusations. Le procès doit se tenir le 18 mars 2010, Municipalité de Prescott-Russell, Bureau des infractions provinciales, 36 rue Court, l'Orignal Ontario.

    Selon une lettre reçue de Richard et Odette Brunet , M. Dussault serait l’unique propriétaire du CNRB depuis septembre 2009, mais ni les locataires, ni l’Associaton n’ont reçu d’information relative de M. Dussault.

    Historique :

    Suite à l’événement Walkerton, le ministère de l’environnement de l’Ontario (MEO) a contraint le CNRB à installer un système d’aqueduc central. Comme les trous étaient déjà creusés, logique obligeante, les tuyaux pour les égouts furent installés en même temps, même si le MEO ne l’avait pas exigé.

    Même si les 50 résidents ont déjà leur propre système d’évacuation des eaux usées, en décembre 2001, ils ont tous commencé à payer un supplément sur le loyer pour l’eau et les égouts et ce, même si les égouts n’étaient pas encore fonctionnels en plus des coûts de raccordement pour les égouts (les travaux devant êtres complétés au printemps 2002). Le temps passe et les travaux ne sont toujours pas complétés. Puis, un système de traitement d’eau usées très onéreux et beaucoup trop puissants pour les besoins immédiats du site nous est proposé. Différents stratagèmes nous sont présentés pour que le coût toujours grandissant du système de traitement soit acquitté en entier par les résidents. Suite à un refus, tous les résidents ont reçu en avril 2008, un premier avis d’éviction, qui a été levé le 16 décembre 2008 par Gabriel Dussault, Odette Brunet et Richard Brunet.

    Le Conseil d'Administration de l'Association des locataires Domaine 400 à rencontrer la direction du CNRB le 23 novembre 2008 donc, il y a plus d’un an. Lors de cette rencontre à laquelle participait M. Dussault, la direction nous a encore une fois demandé que les 50 résidents paient la totalité des coûts reliés à l’achat et l’installation du système des eaux usées, car le CNRB n’avait pas les moyens financiers de payer quoi que ce soit du système.

    Entre temps, le CNRB a raccordé les tuyaux d’égouts à un réservoir de 5,000 gallons pour sa propre utilisation et celle de ses campeurs. Ce réservoir fut perforé afin permettre l’évacuation des eaux usées dans la nature. C’est ce réservoir qui amène le MEO à prendre des mesures contre le CNRB. À 2 reprises le MEO a ordonné au CNRB de sceller le réservoir et de le faire vider sur une base régulière, ce qui n’a pas été fait. Résultat, le MEO amène le CNRB en cour sous cinq chefs d’accusations. Le procès doit se tenir le 18 mars 2010, Municipalité Prescott-Russell, Bureau des infractions provinciales, 36 rue Court, l'Orignal Ontario.

    Il est aussi à noter que nous sommes considérés par la Commission de location immobilière (autrefois la Régie du Logement) comme des locataires dans une zone résidentielle à baux fonciers. Nous louons notre terrain, payons nos taxes et appartenons les propriétés s’y trouvant.

    Selon une lettre reçue de Richard et Odette Brunet , M. Dussault serait l’unique propriétaire du CNRB depuis septembre 2009, mais ni les locataires, ni l’Associaton n’ont reçu d’information relative de M. Dussault.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarValpin
    Phraseur impénitent

    Lieu : Gatineau, secteur Masson-Angers

    Messages : 472
    Inscription : 20/10/2009

    MessageSujet: Re: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   Sam 3 Avr 2010 - 16:52

    Nous sommes passé voir ce qui serait les opérations du site pour cet été. Une dame à l'accueil nous a affirmé qu'il n'y auras rien de fonctionnel ou d'ouvert cet été ni les étés à venir.

    En parcourant le terrain, nous avons remarqué que plusieurs chalets/roulottes sont été déplacé ou démoli. L'électricité a été coupé sur plusieurs bâtiments, notamment le bloc sanitaire.

    En parlant avec quelques résidents, nous remarquons qu'il n'y a aucune discussion ni négociation entre le proprio et les résidents. Chaque parti reste ferme sur leur position et ne veulent pas céder un pouce.

    Malheureusement, avec ce que j'ai vu et entendu, à mon avis, c'est belle et bien la fin du CNRB.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarBalian
    Carrément intarissable

    Lieu : Longueuil

    Messages : 4219
    Inscription : 10/08/2008

    MessageSujet: Re: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   Sam 3 Avr 2010 - 17:00

    C'est déjà dommage que ça ferme, mais que ça ferme en laissant tout le monde frustré et mécontent, c'est carrément consternant.

    Mais merci pour la mise à jour, c'est apprécié.
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarInvité
    Invité

    MessageSujet: Re: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   Sam 3 Avr 2010 - 17:37

    merci valpin de ta dernière mise à jour du dossier cnrb...c' est sympha de ta part.

    Revenir en haut Aller en bas
    avatarDidi
    Sorti de son mutisme

    Lieu : Gatineau

    Messages : 9
    Inscription : 10/05/2010

    MessageSujet: Re: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   Mar 11 Mai 2010 - 15:32

    Avez-vous des nouvelles dernièrement à savoir ce qui se passe avec le club?
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarValpin
    Phraseur impénitent

    Lieu : Gatineau, secteur Masson-Angers

    Messages : 472
    Inscription : 20/10/2009

    MessageSujet: Re: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   Mar 11 Mai 2010 - 16:30

    @Didi a écrit:
    Avez-vous des nouvelles dernièrement à savoir ce qui se passe avec le club?


    Citation :
    Nous sommes passé voir ce qui serait les opérations du site pour cet été. Une dame à l'accueil nous a affirmé qu'il n'y auras rien de fonctionnel ou d'ouvert cet été ni les étés à venir.

    En parcourant le terrain, nous avons remarqué que plusieurs chalets/roulottes sont été déplacé ou démoli. L'électricité a été coupé sur plusieurs bâtiments, notamment le bloc sanitaire.

    En parlant avec quelques résidents, nous remarquons qu'il n'y a aucune discussion ni négociation entre le proprio et les résidents. Chaque parti reste ferme sur leur position et ne veulent pas céder un pouce.

    Malheureusement, avec ce que j'ai vu et entendu, à mon avis, c'est belle et bien la fin du CNRB.
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé


    MessageSujet: Re: Richard Brunet: pas mort, mais pas fort   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Richard Brunet: pas mort, mais pas fort

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

     Sujets similaires

    -
    » ampullaire mort mais coquille vide
    » Lifting chez Brunet-Pineau....
    » Mort inexpliquée
    » Tique... Beurk !
    » porte greffe?
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naturistes du Québec :: Quoi faire? Où aller? :: Les centres naturistes du Québec-