POUR UN NATURISME FIER ET ACTIF EN NATURE

 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Bonjour
par cote77 Aujourd'hui à 20:17

» Je me présente à vous : Peaufoncé
par dario40 Aujourd'hui à 7:56

» Saunas et bain à remous pour un hiver plus doux
par ÔSOLEIL Aujourd'hui à 6:09

» Partons à Cayo Largo ! Saison 2018 / 2019
par Naturistep Ven 15 Fév 2019 - 7:52

» Les bienfaits de dormir nu
par narcis2008 Ven 15 Fév 2019 - 6:06

» Pratiquer le naturisme avec ses enfants
par ÔSOLEIL Lun 11 Fév 2019 - 17:09

» Pensées et citations naturistes
par Patnat Lun 11 Fév 2019 - 11:40

» Quelle valeur ajouteriez-vous à la définition du naturisme?
par Aquanu Dim 10 Fév 2019 - 11:53

» Humour naturiste
par Patnat Dim 10 Fév 2019 - 11:21

» Les trois statuts de membre sur le forum
par ÔSOLEIL Sam 9 Fév 2019 - 6:45

» Les plus belles pancartes nudistes
par ÔSOLEIL Dim 3 Fév 2019 - 18:10

» Question à propos des anciens sujets
par ÔSOLEIL Dim 3 Fév 2019 - 7:20

1-2-3 tout nu !
Galerie des membres


Sondage
Quelle valeur ajouteriez-vous à la définition du naturisme?
 -Bienveillance
 -Hygiène
 -Convivialité
 -Tempérance
 -Conformité
 -Sensualité
 -Partage
 -Écoute
 -Dévouement
Voir les résultats
À votre agenda...


en harmonie avec la nature
Les posteurs les plus actifs du mois
ÔSOLEIL
 
Aquanu
 
Patnat
 
Nucébien
 
velonature
 
narcis2008
 
Naturistep
 
Orangoutang
 
Alexandre Boudreault
 
Exile
 
Les noirs dans l’histoire
Tout savoir sur le VIP


Partagez | 
 

 La question homosexuelle et les milieux naturistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Jean MorencyJean Morency
Papoteur vétéran

Lieu : Repentigny

Messages : 1512
Inscription : 15/03/2013

MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   Sam 7 Fév 2015 - 15:14

@ Eric6420

Au Québec le bassin de population fait en sorte qu'une telle installation ( centre avec piscine intérieur naturiste ) ouverte 12 mois par année ne serait probablement pas rentable.

Il faut peut être aussi s'enlever dans la tête qu'une appellation pour " adultes seulement " veuille nécessairement impliquer des actes sexuels. J'imagine qu'il y a aussi des parents qui voudraient bien prendre congé une fois de temps en temps de leur progéniture :)

Jean
Revenir en haut Aller en bas
PatnatPatnat
Carrément intarissable

Lieu : Belgique, Marcinelle (Charleroi)

Messages : 3565
Inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   Sam 7 Fév 2015 - 15:20

Et aussi, peut-être, investir un peu plus pour la surveillance interne de ces centres afin d'apporter plus de sécurité aux enfants.
Tout en rappelant que leur protection doit avant tout être assurée par leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
ÉcolonuÉcolonu
Grand bavard

Lieu : Montréal

Messages : 82
Inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   Sam 7 Fév 2015 - 16:43

@Patnat a écrit:
Et aussi, peut-être, investir un peu plus pour la surveillance interne de ces centres afin d'apporter plus de sécurité aux enfants.
Tout en rappelant que leur protection doit avant tout être assurée par leurs parents.

C'est un peu ce que la FQN est en train de faire avec son nouveau code de conduite pour ses activités urbaines...
Revenir en haut Aller en bas
BalianBalian
Carrément intarissable

Lieu : Longueuil

Messages : 4206
Inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   Dim 8 Fév 2015 - 13:42

Je suis désolé que la FQN se contente de fausses solutions, comme celles des listes blanches. Ces listes ne sont pas des outils d'ouverture, elles sont des outils de contrôle et de reproduction sociale.

1. Elles entretiennent la méfiance envers les étrangers, et en particulier les hommes seuls; On est très loin de l'idéal d'ouverture et de camaraderie du naturisme. En fait, c'est tout le contraire.

2. La nécessité de trouver un parrain bloque à toutes fins utiles l'accès aux centres à ceux qui voudraient essayer le naturisme; elle le limite concrètement aux amis proches des naturistes existants.

3. En restreignant l'accès aux centres aux amis des membres existants, on empêche le naturisme de s'élargir aux minorités culturelles, aux jeunes, aux amateurs de plein air... Tous des groupes de gens qui ont peu d'amis actuellement dans les centres.

En fait, la FQN devrait savoir que le principe du parrainage a mauvaise réputation dans le naturisme nord-américain, car dans les faits, plusieurs centres américains s'en sont historiquement servis pour maintenir les noirs éloignés du mouvement naturiste. Officiellement, les centres n'étaient pas racistes, mais curieusement, leurs membres ne parrainaient jamais de noirs... La parrainage est une porte ouverte à bien des dérives - et les fédérations américaines l'ont historiquement combattu.

Un naturisme frileux et replié sur lui-même est condamné à disparaître. D'ailleurs, c'est assez bien parti, merci.

Revenir en haut Aller en bas
Eric6420Eric6420
Placoteur expert

Lieu : Bécancour

Messages : 934
Inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   Dim 8 Fév 2015 - 15:37

En gros, je suis assez d'accord avec toi Balian.

Le problème que je suppose c'est que probablement que la FQN n'a plus les moyens et encore moins la volonté pour faire une telle réforme.

Il ne faut pas oublier qu'une partie du public prend ces centres pour des baisoirs, même si c'est plutôt le contraire dans les faits, il n'en demeure pas moins que certains membres de ces centres sont attachés à une vision puriste du naturisme. Une tape sur une fesse qui pourrait être jugée anodine dans un camping gay, si la même chose arrivait dans un centre naturiste, il pourrait y avoir une femme complètement hystérique allant courir au Journal de Montréal et leur expliquer jusqu'à quels point ces centres sont dépravés. D'où la phobie très forte des hommes seuls.

En gros, je pense que les centres et la FQN préfèrent gérer la décroissance plutôt que d'apporter des changements qui bousculent les habitudes. Cela ne veut pas dire qu'il y a des centres plus ouverts. Il parait que La vielle ferme près de Rimouski serait un peu plus accueillante que la moyenne.

Continuons à partager nos idées. Tout n'est peut-être pas perdu pour le naturisme au Québec.

Revenir en haut Aller en bas
ÉcolonuÉcolonu
Grand bavard

Lieu : Montréal

Messages : 82
Inscription : 15/02/2010

MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   Dim 8 Fév 2015 - 16:35

Nous avons jamais prétendu à la FQN d'avoir une solution idéale pour l'accessibilité des hommes seuls dans les centres (par exemple le parrainage).

Nous cherchons un dialogue avec les centres en tout premier lieu. Pour cela nous avons besoin d'améliorer notre crédibilité envers ces mêmes centres naturistes sinon il ne voudront même pas discuter avec nous ou faire des projets ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
BalianBalian
Carrément intarissable

Lieu : Longueuil

Messages : 4206
Inscription : 10/08/2008

MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   Lun 9 Fév 2015 - 13:14

@Écolonu a écrit:
Nous cherchons un dialogue avec les centres en tout premier lieu. Pour cela nous avons besoin d'améliorer notre crédibilité envers ces mêmes centres naturistes sinon il ne voudront même pas discuter avec nous ou faire des projets ensemble.

Depuis 40 ans, la FQN a beaucoup sacrifié à cette recherche de crédibilité sans jamais trouver la bonne formule... À mon avis, c'est un effort mal; placé, la seule chose qui peut rendre la FQN incontournable pour les centres, c'est d'avoir un membership fort et mobilisé, ou d'avoir des services vraiment très intéressants à leur rendre.

Eric6420, pour répondre à ta question, je ne crois pas que la problème soit l'opposition entre les deux pôles que tu mentionnes, juste le fait que la plupart des membres annuels ont plus de 50, voire de 60 ans et qu'ils recherchent la tranquillité avant tout. La clientèle ne se renouvelle pas dans ces conditions (les jeunes trouvent bien entendu les centres d'un ennui mortel), mais d'un point de vue commercial, ce n'est pas grave, parce que faute de relève entrepreneuriale, un centre ferme de temps en temps, répartissant sa clientèle vers les autres. C'est une économie du déclin, où tout le monde attend que le concurrent meure. Et le marché n'est pas assez dynamique pour justifier l'ouverture de nouveaux centres.

C'est pourquoi je trouve dommage que la FQN consacre tant d'énergie aux centres. L'arrimage n'est pas évident et du point de vue de la FQN, c'est comme essayer de reprendre de la vitesse en fouettant un cheval mort. Le seul endroit où un certain développement reste possible, c'est du côté du naturisme libre, traditionnellement négligé. Avec un peu plus de moyens, la FQN pourrait acheter deux ou trois terrains isolés propices à la pratique du naturisme (sur le bord d'un lac ou d'un petite rivière isolée) et les confier à des comités locaux. Il y a toutes sortes de formules à explorer, mais il faut penser en dehors de la boîte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La question homosexuelle et les milieux naturistes   

Revenir en haut Aller en bas
 

La question homosexuelle et les milieux naturistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Question Maison - Emission du 10/06/07
» Question Maison - Emission du 06/05/07
» Question Maison - Emission du 07/05/08
» Question de costume d'halloween???
» Question Maison - Emission du 27/10/07
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naturistes du Québec :: Forums naturistes :: Défense et promotion du naturisme-