POUR UN NATURISME MODERNE, ACTIF ET FIER

 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Avez-vous fait des photos naturistes de vous cet été?
par ÔSOLEIL Aujourd'hui à 9:59

» Vers un déclin du naturisme en Allemagne ?
par Patnat Aujourd'hui à 9:46

» Le naturisme, un élément parmi d'autres pour la simplicité
par ÔSOLEIL Aujourd'hui à 9:04

» création de groupe pour indiqué nos préférences
par ÔSOLEIL Aujourd'hui à 6:32

» Présentation tardive : Bdash de l'Abitibi
par Ballando78 Hier à 20:20

» Estime de soi: combien vous donnez-vous physiquement?
par doriangraim Mer 16 Aoû 2017 - 13:22

» Présentation : Houni
par Ecuus Mer 16 Aoû 2017 - 11:37

» Je me présente.... (Ballando78)
par Ballando78 Mar 15 Aoû 2017 - 21:58

» Discrimination dans les centres naturistes
par Patnat Mar 15 Aoû 2017 - 15:31

» Création de groupes pour indiquer nos préférences
par bran de scie Mar 15 Aoû 2017 - 12:40

» Votre lotion solaire est-elle efficace?
par beBare Mar 15 Aoû 2017 - 12:32

» Le widget pour les albums personnels
par ÔSOLEIL Lun 14 Aoû 2017 - 20:47

» Humour naturiste
par Patnat Lun 14 Aoû 2017 - 13:52

» La France, pays mondial du naturisme
par Patnat Lun 14 Aoû 2017 - 11:31

Nouvelle photo galerie


Venez saluer ses nouvelles photos
À votre agenda...
Journée activités



Journée débroussaillage
pour coin nudiste





Sondage
Avez-vous fait des photos naturistes de vous cet été?
 -1 fois
 -2 fois
 -Plusieurs fois
 -A chaque sortie
 -Je compte le faire
 -Non, aucune
Voir les résultats
Les stars du mois
@exporta22
 
@ÔSOLEIL
 
@bdash
 
@MarsTial
 
@Patpanam
 
@DoetSo
 
@Ballando78
 
@Houni
 
@indecis
 
Bientôt 100 messages
  • Ladoune
  • joewild1234
  • NdQ Magazine

    Magazine en ligne gratuit!

    Le numéro 1 de Naturistes du Québec Magazine, une revue gratuite en format PDF, est disponible ici . On y trouve notamment les résultats du Palmarès 2010 des centres naturistes québécois.


    Partagez | 
     

     Progession dans le naturisme, question d'une femme

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    AuteurMessage
    avatarmtlgal
    Taciturne

    Lieu : Montreal

    Inscription : 28/10/2013

    MessageSujet: Progession dans le naturisme, question d'une femme   Lun 28 Oct 2013 - 16:13

    Bonjour,

    Mon mari est naturiste depuis avant notre rencontre. Il n'est pas un dur de dur, mais il a eu des expériences naturistes et m'a annoncé tôt dans la relation ça sans que je m'y attende du tout.

    Je n'ai pas d'objection précise evers le naturisme, ce n'étais donc pas un deal breaker, mais honnêtement, si ça n'avais pas été de lui, jamais je n'aurais essayer le naturisme. Mais il y a aussi plein de film que j'ai aimé que je n'aurais pas vu non plus alors ce n'est pas nécéssairement un signe.

    Malgré tout, j'ai eu des expériences naturistes à la maison avec lui, de courtes durées (quelques heures au plus) dans des centres naturistes, à Oka et même aux activités de la FQN (piscines, etc...)

    Partout sur Internet et dans les magazines naturistes, on parle comme quoi il faut 5 minutes pour "convertir" un textile en naturiste. Ça parait universel.

    Le message sous-entendu, semble être: après 5 minutes d'une activité naturiste, soit tu es devenu(e) un(e) naturiste convaincu, soit tu rejettes le naturisme et reste "textile".

    Mais moi, c'est ni l'un, ni l'autre. Je suis presque neutre face au naturisme. Quand j'en fais, je n'ai pas de révélation me poussant à être naturiste et me baigner nue ne me fait pas rejetter sur le champs l'idée de porter un maillot.

    C'est un peu comme si mon cerveau n'étais toujours pas habitué au naturisme malgré les années. Suis-je la seule à qui il faut une lente adaptation? Est-ce que ça veux dire que jamais je ne serai naturiste en soit? Est-ce qu'il y a une formule magique?

    Par example, moi, je ne suis pas capable de dormir nue: les couvertures m'irritent alors les seins et me réveille. Est-ce un frein à mon exploration du naturisme?

    Certains parlent de progression naturelle: d'abord, on ne se rhabille pas après le bain, puis, on dort nu, puis, on pousse un peu plus loin et graduellement, on en vient à notre première expérience naturiste organisée.

    Entre la première idée et la première expérience "publique", il peut y avoir des années de réflexion et de petites expériences en solo.

    Mais moi, on parle de semaines, tout au plus. Est-ce que c'est ce bouleversement rapide qui a causé ça ou est-ce le fait que dans le fond, lorsque je fais du naturisme, je ne le fais pas vraiment pour moi, mais plutôt pour mon mari?

    Moi, je m'attend que ce soit un peu comme nimporte laquelle autre activité ammené par un membre du couple: au début, on l'essaie pour plaire à son conjoint, puis, soit on aime et on partage, soit on recule une fois qu'on a réalisé que c'étais pas pour nous.

    Mais qu'en est-il du naturisme? Pourquoi suis-je incapable de pleinement adhérer au naturisme ou de le rejetter complêtement?

    De plus, lorsque je décide, bon, c'est assez, je fonce, on vas faire une période d'adaptation au naturisme (par example, pas de vêtement à la maison ou visite fréquente à des activités), ma libido chute radicalement, comme si le naturisme nuisait à ma sexualité.

    Je sais, le naturisme n'est pas sexuel, ce n'est pas ce que je dis, mais c'est comme si le fais d'être nue de façon non-sexuelle rendait plus difficile à mon cerveau de revenir en mode sexuel lorsque c'est le moment de l'être. Comme si une fois rendu dans notre chambre à coucher, mon cerveau me disait encore "La nudité ce n'est pas sexuel".

    Suis-je la seule femme à vivre celà? Est-ce parce que je ne suis pas encore pleinement acclimatée au naturisme?

    J'espère que mon message était approprié...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarMichel Samuel
    Moulin à paroles

    Lieu : Boisbriand

    Inscription : 18/08/2005

    MessageSujet: Re: Progession dans le naturisme, question d'une femme   Lun 28 Oct 2013 - 21:36

    Je vais me permettre de répondre à quelques une de tes questions même si je suis un homme et que ta question s’adresse aux femmes.

    Je me considère comme un naturiste mais je ne suis pas un nat pur et dur. Oui j’aime passer du temps nu et j’aimerais pouvoir en passer encore plus.

    Tu dit : ‘’ j'ai eu des expériences naturistes à la maison avec lui, de courtes durées (quelques heures au plus) dans des centres naturistes, à Oka et même aux activités de la FQN (piscines, etc...)’’ Je me permets de te félicité pour ces moments surtout que ce développement c’est fait en quelques semaines.

    ‘’ Partout sur Internet et dans les magazines naturistes, on parle comme quoi il faut 5 minutes pour "convertir" un textile en naturiste. Ça parait universel.

    Le message sous-entendu, semble être: après 5 minutes d'une activité naturiste, soit tu es devenu(e) un(e) naturiste convaincu, soit tu rejettes le naturisme et reste "textile".

    Mais moi, c'est ni l'un, ni l'autre. Je suis presque neutre face au naturisme. Quand j'en fais, je n'ai pas de révélation me poussant à être naturiste et me baigner nue ne me fait pas rejetter sur le champs l'idée de porter un maillot.

    C'est un peu comme si mon cerveau n'étais toujours pas habitué au naturisme malgré les années. Suis-je la seule à qui il faut une lente adaptation? Est-ce que ça veux dire que jamais je ne serai naturiste en soit? Est-ce qu'il y a une formule magique?’’

    Le message sous entendu serais plus tôt qu’après 5 minutes d’activité nat tu oublis que tu es nu et que tes idées que tous les autres participant sont là pour te regarder sont fausse. Et qu’une fois que tu as essayé le naturisme tu apprécie ce moment et que petit par petit tu risque de vouloir passer de plus en plus de temps nu (ça peut prendre quelques années pour passer pour devenir un nat convaincu).

    ’Mais qu'en est-il du naturisme? Pourquoi suis-je incapable de pleinement adhérer au naturisme ou de le rejetter complêtement?’’

    Probablement car ton corps apprécie le moment de liberté nu mais que ton cerveau (idée préconçu) te font dire que cette activité n’est pas logique donc non concevable. Mais une fois les préjugées bien enfouis rejeter tu pourras apprécier pleinement ces moments.

    ’De plus, lorsque je décide, bon, c'est assez, je fonce, on vas faire une période d'adaptation au naturisme (par example, pas de vêtement à la maison ou visite fréquente à des activités), ma libido chute radicalement, comme si le naturisme nuisait à ma sexualité.''

    Je sais, le naturisme n'est pas sexuel, ce n'est pas ce que je dis, mais c'est comme si le fais d'être nue de façon non-sexuelle rendait plus difficile à mon cerveau de revenir en mode sexuel lorsque c'est le moment de l'être. Comme si une fois rendu dans notre chambre à coucher, mon cerveau me disait encore "La nudité ce n'est pas sexuel".’’

    Pour ce petit problème je ne saurais quoi te répondre car je n’ai jamais eu ce problème (même au début pour moi c’étais le contraire) et pour ma femme et les ami(e)s que j’ai fait découvrir le naturiste ne mont pas parler de ce problème.

    Quoi que présentement j’ai peut être le même problème que toi quand je suis nu en public je suis incapable d’avoir des pensées sexuelle. Et même si je discute avec une femme (un homme c’est pareil) si on me demande de décrire mon interlocuteur dans les minutes qui suivent notre discussion je ne saurais la décrire sauf sa taille (environ), si il (elle) est mince ou rondelette, longueur et couleur de cheveux et si il (elle) porte des lunettes.

    Mais une fois en privée avec ma femme là oui je suis capable d’associer la nudité avec des activités sexuelles.

    Michel Samuel
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarlepinegerard@yahoo.fr
    Placoteur expert

    Lieu : perpignan et aphrodite, port leucate

    Inscription : 11/12/2010

    MessageSujet: Re: Progession dans le naturisme, question d'une femme   Mer 30 Oct 2013 - 7:04

    Là, je débarque complètement! Je dois être complètement hors jeu, mon âge et ma génération aidant!
    Une seule fois ai-je eu une hésitation devant une invitation au Paradis terrestre ou à la Pommerie ou maintenant à Aphrodite, et c'était une femme adorable, médium de son état, qui avait eu peur de perdre ses dons si elle était nue... et cela inclut ma résidence, où seules six personnes sont restées habillées en cinquante ans et plus, et l'une était la directrice d'école des enfants, qui pourtant me devait son job. Compréhensible devant eux!
    Quant à faire la distinction entre nudité et activités sexuelles, jamais eu de problème : bon d'accord, je n'ai jamais essayé de toucher ou d'embrasser une femme nue, mais à part le fait que j'aurais peut-être besoin de petites pilules bleues maintenant, tot va ben, com dicem en català. Comme j'ai répondu la semaine dernière à une membre ici, j'ai vu des dizaines de milliers de personnes nues, de tous les âges, toutes les grosseurs, grandeurs, couleurs (celle qui me posait la question est martiniquaise), handicapées ou pas, même très âgées (la dernière photo que nous avons de maman fut prise au Paradis terrestre), etc.
    J'ai trouvé un résumé des lois sur la nudité publique dans la plupart des pays d'Europe, et si je trouve un scanner, je vous les enverrai pour info... sinon je prendrai le temps de les copier in extenso, cela vaut la peine. Mais la semaine prochaine, car je suis en déplacement jusqu'à dimanche : c'est moi qui dis les messes de Toussaint au monastère. Gérard
    Revenir en haut Aller en bas
    http://lepinegerard@yahoo.fr
     

    Progession dans le naturisme, question d'une femme

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

     Sujets similaires

    -
    » question bio balles
    » Question Maison - Emission du 13/09/08
    » Sécurité dans les aéroports.
    » plein de question sur mes plantes?
    » Persea americana ou Avocatier
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naturistes du Québec :: Forums naturistes :: Naturisme: ce qu'il faut savoir-