POUR UN NATURISME MODERNE, ACTIF ET FIER

 
AccueilPublicationsS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Avez-vous déjà convertis des proches au naturisme ?
par ÔSOLEIL Aujourd'hui à 17:53

» Humour naturiste
par Patnat Hier à 15:36

» Bilan naturiste , saison 2017
par velonature Jeu 19 Oct 2017 - 11:48

» 4 octobre 2017 : journée mondiale des animaux
par doriangraim Jeu 19 Oct 2017 - 9:34

» Consommation responsable : Le confort et la différence
par Serge Jeu 19 Oct 2017 - 9:15

» Comment insérer une photo dans un message
par ÔSOLEIL Mer 18 Oct 2017 - 11:21

» Salut
par ÔSOLEIL Mar 17 Oct 2017 - 17:29

» Sans parfum la peau est muette
par narcis2008 Lun 16 Oct 2017 - 9:34

» Présentation : navaro
par navaro Lun 16 Oct 2017 - 9:25

» La France, pays mondial du naturisme
par lepinegerard@yahoo.fr Lun 16 Oct 2017 - 5:03

» Narcis2008 -plus ou moins nouveau d'Ottawa
par velonature Sam 14 Oct 2017 - 20:16

» L'hospitalité sur canapé
par MauricieH34 Sam 14 Oct 2017 - 18:57

» Présentation - Moi Meme
par andresgc12 Jeu 12 Oct 2017 - 21:42

» Bonjour ! Vive le fier naturisme!
par President50 Jeu 12 Oct 2017 - 18:55

Nouvelle photo galerie


Venez saluer ses nouvelles photos
Sondage
Avez-vous déjà convertis des proches au naturisme ?
 - jamais
 - une personne
 - deux personnes
 - trois personnes
 - quatre personnes
 - plus de 5 personnes
 - je ne compte plus
Voir les résultats
Les stars du mois
@navaro
 
@Fiernaturiste23
 
@ÔSOLEIL
 
@Aquanu
 
@nuamontreal
 
@Charlot
 
@bran de scie
 
@forestier_Gatineau
 
@narcis2008
 
Bientôt 100 messages
  • Ladoune
  • joewild1234
  • NdQ Magazine

    Magazine en ligne gratuit!

    Le numéro 1 de Naturistes du Québec Magazine, une revue gratuite en format PDF, est disponible ici . On y trouve notamment les résultats du Palmarès 2010 des centres naturistes québécois.


    Partagez | 
     

     documentation intéressante sur le naturisme

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
    Aller à la page : Précédent  1, 2
    AuteurMessage
    avatarInvité
    Invité

    MessageSujet: Re: documentation intéressante sur le naturisme   Mer 25 Avr 2012 - 7:21

    ''se sentir bien nu''

    partie 2



    ''Regard sur soi, regard de l’autre''




    « Pour aimer ce que l’on est soi-même, écrit le psychiatre et psychanalyste Francis Hofstein (auteur de L’Amour du corps Odile Jacob, 2005), il faut faire corps avec soi. » Ce qui signifie accepter son corps tel qu’il est, avec ses imperfections et les inévitables changements que le temps impose, sans le dissocier de soi.

    L’expression « être bien dans sa peau » est révélatrice : elle sous-entend qu’il n’existe aucune séparation entre soi et son corps. Celui ou celle qui est bien dans sa peau croise le reflet de son corps nu sans s’arrêter douloureusement sur telle ou telle imperfection, son regard est à la fois global et bienveillant.

    Et si on remontait le cours de son histoire, on découvrirait qu’il a été, enfant, regardé, cajolé, soutenu et valorisé.

    « L’amour de soi dépend de la façon dont on a été regardé, confirme Jean-Pol Laplanche. De la façon dont on a été accueilli ou toléré, trouvé beau ou décevant. En grandissant, nous intériorisons ce regard.
    Ce qui signifie que nous ne nous regardons jamais de manière objective, et qu’attendre d’avoir un corps parfait pour l’aimer est une entreprise vouée à l’échec. »

    Ce regard qui scrute, détaille, juge ou condamne fait de la nudité une épreuve, un examen à passer et non une pause sensuelle. « J’aimerais bien être à l’aise nue, mais je n’y arrive pas », pensent de nombreuses femmes.

    Et leur regard s’attarde jusqu’à la douleur sur une culotte de cheval, des bourrelets disgracieux, des fesses plates, une peau pas assez ferme.

    Cette souffrance est d’autant plus intense qu’elle est amplifiée par la culture ambiante. « Il est difficile de résister à la pression qui présente la beauté comme un bien à acquérir, comme un produit dont la possession serait un progrès, une progression vers cet idéal qui fait du corps l’objet par excellence », constate Francis Hofstein.

    Se sentir bien nu serait donc une grâce offerte aux plus gâtés par la nature et à ceux qui modèlent et remodèlent leur corps pour le rendre esthétiquement correct ?

    « Faux ! s’insurge Jean-Pol Laplanche.

    C’est ce que l’on aimerait nous faire croire. Se sentir bien nu, c’est à la portée de tous.

    Il faut dissocier l’image du corps du ressenti. Le plaisir et le confort corporels s’éprouvent de l’intérieur. Etre à l’écoute de son corps, accueillir les sensations qu’il procure permet de l’habiter pleinement et de se sentir reconnaissant pour le plaisir qu’il nous donne.


    Sans cette plongée en soi, sans la conscience que corps et esprit ne peuvent être séparés qu’au prix de souffrances psychiques, impossible de vivre sa nudité comme un abandon voluptueux.

    « On ne peut poser un regard bienveillant sur soi que si l’on relie intérieur et extérieur, explique Martine Potentier, masseuse kinésithérapeute et sexologue. Le corps exprime nos tensions internes, il imprime tout ce que l’on pense de lui.

    Seul le ressenti peut nous délivrer de la prison du mental. » Il n’existe bien évidemment pas de recette miracle. Seul un changement de comportement, qui passe par des gestes, des habitudes, une nouvelle façon d’entrer régulièrement en contact avec son corps, permet de l’apprécier tel qu’il est.

    Vivre sa nudité de manière confortable, c’est d’abord apprendre à se dégager de l’emprise du regard des autres.

    Si un regard désirant ou aimant aide à développer un sentiment bienveillant envers soi, en faire la seule condition pour s’aimer revient à vivre dans la crainte que ce regard disparaisse ou se transforme.

    « Dans la rencontre sexuelle, par exemple, explique Martine Potentier, l’excitation fait tomber les complexes, mais une fois la griserie passée, on demeure seul avec ses doutes et ses inhibitions. C’est seulement en travaillant sur ses sensations, en développant l’intériorité que l’on peut réinvestir son corps. »

    La nudité nous rappelle avec acuité notre vulnérabilité, c’est pour ça que nous essayons de tricher avec elle. Mais une fois qu’elle est apprivoisée, nous nous souvenons que notre corps est notre principale source de plaisir. Et qu’à ce titre, il mérite mieux que notre négligence, notre exigence ou notre honte.


    à suivre
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarInvité
    Invité

    MessageSujet: Re: documentation intéressante sur le naturisme   Lun 30 Avr 2012 - 20:22

    ''se sentir bien nue''

    dernière partie


    ''Petits exercices pour mieux vivre sa nudité''

    Apprivoiser son corps

    Privilégiez, au quotidien, les contacts conscients avec votre corps. Faites des pauses dans la journée pour simplement ressentir le sol sous vos pieds nus, respirer profondément les yeux fermés, ou encore humer votre peau, caresser vos bras, votre nuque, vos jambes, pour apaiser les tensions qui crispent et ferment le corps.

    Jean-Pol Laplanche conseille aussi la pratique régulière de l’automassage.

    « Se masser en passant sur tout son corps une huile ou une crème procure non seulement des sensations agréables, mais nous rappelle que nous ne sommes pas une image, que nous existons en trois dimensions.
    Nous sommes une peau, des os, de la chair et des muscles. Se sentir bien nu, c’est aussi apprendre à bien vivre avec cette matérialité. »

    Se déshabiller lentement

    Le gestalt-thérapeute propose un exercice quotidien très simple. Au lieu de vous déshabiller mécaniquement, ralentissez vos gestes. Otez vos vêtements progressivement, marquez une pause et mettez-vous à l’écoute de ce que vous ressentez (soulagement, gêne, sentiment de vulnérabilité, honte…).

    Puis marchez lentement, nu, sans vous regarder dans un miroir. Pratiqué quotidiennement, cet exercice contribue à dissiper la gêne que la distraction et la rapidité des gestes masquent d’habitude.

    Se regarder sans se scruter

    La plupart du temps, nous nous regardons dans un miroir tout habillés avant d’affronter le regard des autres. Paré de vêtements, le corps, dissimulé, embelli ou effacé, n’est alors plus qu’une silhouette.

    Peu parmi nous se regardent régulièrement nus. « Cela revient à nier l’existence du corps et à entretenir l’image du corps imaginaire, que cette image soit d’ailleurs positive ou négative », explique Martine Potentier. Masseuse kinésithérapeute et sexologue, elle conseille de placer un miroir en pied dans sa salle de bains.

    Pour deux raisons : d’abord, pour avoir une image globale et non morcelée de votre corps ; ensuite, parce que le fait de bouger, de vous laver, de vous essuyer, de vous crémer devant votre miroir vous évitera de vous scruter.

    Cette utilisation active du miroir vous aidera à vous familiariser avec votre corps nu en mouvement et à vous réapproprier votre image réelle. Les premiers temps, le regard est fuyant, mais au fil des jours, il devient moins évitant, le processus d’acceptation de soi est enclenché.

    Se laver en conscience

    « En dehors de l’intimité sexuelle, nous nous donnons peu l’occasion d’être nus, constate Martine Potentier. Et quand on est nu, dans sa salle de bains par exemple, on n’habite pas son corps, on se lave comme on laverait une voiture, on s’essuie, on se dépêche de s’habiller, tout cela sur le mode pilotage automatique. »


    Or, pour la sexologue, un geste aussi banal que se laver peut devenir un rendez-vous privilégié avec son corps. Lavez-vous à mains nues, en épousant les creux et les reliefs de votre corps, en le touchant et en l’explorant comme si vous étiez aveugle et que vous le découvriez avec vos mains. Vous apprendrez ainsi à le connaître intimement, et non plus seulement à partir de son image

    fin
    Revenir en haut Aller en bas
    avatarInvité
    Invité

    MessageSujet: Re: documentation intéressante sur le naturisme   Dim 6 Mai 2012 - 20:07

    article intéressant sur la nudité




    partie 1 de 2
    ''Éloge de la nudité''

    La Nudité, c'est la santé, c'est le confort, c'est la beauté.

    En faisant cette affirmation, ou, si vous voulez, en énonçant cette thèse, je ne parle pas d'une façon théorique, je ne fais nullement de la rhétorique.

    Non, il s'en faut de beaucoup. Je parle d'après la pratique, d'après l'expérience personnelle que j'ai faite et que je fais toujours, de la nudité, lorsque, bien entendu, la mauvaise température n'apporte aucun obstacle.

    La nudité, c'est la santé. Oui, sous beaucoup de rapports. D'abord, à l'extérieur du corps, car elle entretient et développe l'hygiène de la peau.

    Quand on vit tout nu, on se tient plus propre et on se lave plus souvent tout le corps, comme on se lave le visage, car, si on a un tant soit peu d'esthétique, on n'aime pas à se voir sale. Ainsi, on pratique, en premier lieu, et d'une manière complète, la vertu de propreté.

    Ensuite, grâce à la nudité et à la propreté, le contact de l'air et de la lumière exerce sur la peau, dont les pores sont bien ouverts, l'effet le plus bienfaisant. Tout le corps respire, par tous les pores, et la circulation du sang se fait d'une manière plus active, en même temps que le sang lui-même se purifie et se débarrasse des humeurs qui le rendent plus faible.

    En conséquence, les maladies de la peau, comme les eczémas, par exemple, ou humeurs du même genre, disparaissent ou bien diminuent considérablement. Tous ces bons effets sont entravés et rendus même impossibles par le poids des habits et par la sueur, surtout en été, qui forme sur le corps une couche de crasse pâteuse, de telle façon que l'air et la lumière ne peuvent plus être en contact avec la peau.

    Quant aux bains de lumière que l'on pratique en exposant au soleil tout son corps nu, on sait combien ils sont bienfaisants et quels bons effets ils produisent, car ils permettent aux chauds rayons de soleil de dissoudre, de brûler les humeurs qui obstruent les pores. En même temps, je peux affirmer qu'ils sont vraiment délicieux.

    Pour moi, je les pratique tous les jours, quand il y a du soleil, bien entendu, car j'ai la bonne fortune d'avoir une chambre exposée au devant et qui reçoit le soleil toute la matinée. Et je les trouve si bienfaisants et si bons que c'est avec une vraie passion et une véritable volupté quand je me dénude aussitôt que des rayons d'or pénètrent dans ma chambre, et que, suivant la belle expression de notre poète occitan Aubanel, « j'abandonne mon ventre aux baisers du soleil ».

    Ensuite, avec la nudité, plus de lourdeurs, en été, plus de torpeur ni de somnolence, plus de manque d'appétit et de mauvaise digestion.

    L'état de nudité prolongé et habituel entretient le corps léger, vif et dispos. Il produit dans l'homme une énergie, une vitalité, une activité toutes particulières qui rendent le travail facile et agréable, qui excitent l'appétit bien mieux que les apéritifs, et qui activent puissamment la digestion.

    Pour moi, je me souviens de tous ces brûlants étés méridionaux où les vêtements me pesaient énormément, où la forte chaleur entretenait une sueur abondante et parfaitement désagréable, où je ne sentais aucune envie de manger, surtout le potage et la soupe que l'on trouvait toujours trop chaude, ou, après le repas pris et absorbé par force, je tombais sur une chaise comme un corps mort et je m'abandonnais à un sommeil lourd et nuisible qui paralysait en moi toute volonté et me rendait ensuite incapable de travailler et d'agir comme je l'aurais voulu.

    Rien de tout cela depuis que je pratique la nudité. Je me sens plein d'énergie et d'activité, sans le poids des vêtements. La chaleur, que je sens beaucoup moins, ne m'enlève plus l'appétit, et la digestion se fait très bien, sans aucune difficulté.

    Plus de sueur abondante, plus de sommeil lourd après le repas, plus de paralysie de la volonté. Nullement amolli par la chaleur, je retrouve toute mon énergie, toute mon activité, et je travaille avec un vrai plaisir, dans toute la force de ma nudité.

    (dernière partie bientôt) Bye Bye

    Revenir en haut Aller en bas
    avatarInvité
    Invité

    MessageSujet: Re: documentation intéressante sur le naturisme   Mar 8 Mai 2012 - 20:16


    dernière partie




    La nudité, c'est le confort. Cela est facile à concevoir. En été surtout, naturellement, comme on se sent à l'aise tout nu.

    Plus de poids des vêtements, et, par conséquent, diminution de la chaleur. La chaleur naturelle elle-même devient beaucoup moins lourde, bien moins opprimante et, par suite, bien plus supportable.

    On est léger, on est frais et dispos, on se sent bien. Et l'on se rit de la chaleur. Et puis, quelle agilité dans les mouvements, dans la marche, dans le travail. On est délivré du poids des vêtements et aussi de leur entrave.

    On ne s'accroche à rien, on ne se prend nulle part, on ne se déchire pas. A se sentir ainsi libre et dégagé, tout nu, il semble qu'on va franchir les montagnes et les mers, il semble qu'on va s'élancer dans les airs et qu'on va, voler comme les oiseaux.

    Oui, vraiment la nudité donne des ailes, en même temps qu'elle augmente la souplesse et la force des jambes et des bras.

    La nudité, c'est la beauté. Parce que c'est, avant tout, la vérité, la sincérité. Etre nu, se montrer nu, c'est être naturel, c'est se montrer tel que l'on est, sans voile, sans masque, sans tromperie.

    Comme la grande Nature dont nous sommes les fils et dont nous faisons partie. Dans la nature c'est la nudité qui règne partout dans le règne animal, comme dans le règne végétal et dans le règne minéral.

    Nus, nous sommes en harmonie avec toute la nature. Le vêtement détruit cette harmonie, car c'est le règne de d'artificiel, du conventionnel, et, souvent, du ridicule. La nudité, c'est la sincérité du corps, image de la sincérité de l'âme.

    On pourrait définir l'homme comme « un animal qui s'habille, au physique et au moral » ! Au physique, il s'habille et, par là, il cache les véritables formes de son corps, pour paraître ce qu'il n'est pas en réalité.

    Au moral, pareillement. Il s'habille, il se voile, en prenant des doctrines idéales, en tenant un langage idéal, et, par là, il cache les véritables aspirations de son être, il cache ses formidables appétits, ses convoitises insatiables, afin de tromper, de surprendre son semblable, et de l'exploiter à son profit.

    Là-aussi, il fait tout pour paraître ce qu'il n'est pas en réalité. Et le vêtement physique, se mettant en rapport, en harmonie avec le vêtement moral, donne à l'exploiteur une façon nouvelle, une force de caste, et, en même temps, lui assure une espèce de stabilité

    Toujours le même stratagème : paraître, pour mieux gouverner, pour mieux dominer. Le chat couvert de farine pour tromper et prendre la naïve souris. « Ce bloc enfariné, dit avec raison le poète, ne me dit rien qui vaille »…

    Mais la nudité, c'est aussi, d'une, manière directe, la beauté, la beauté du corps, la beauté des lignes, la beauté des formes. Et c'est la nudité qui a produit les plus belles oeuvres de la peinture et de la sculpture, chez tous les

    Sans doute, le vêtement cache bien des difformités, bien des laideurs physiques. Mais il cache aussi les belles formes, et cela suffit à le condamner.

    Et le poète, encore Aubanel, un amant fervent et passionné de la beauté plastique, a bien raison de dire à « la Vénus d'Arles » : « Montre-nous tes bras nus, tes seins nus, tes flanc nus, montre-toi toute nue, ô divine Vénus ! Ta beauté t'habille mieux que ta robe blanche.

    Laisse, à tes pieds, tomber la robe qui autour de tes hanches s'enroule pour cacher ce que tu as de plus beau ! » ô nudité, ô vérité, ô sincérité, ô beauté, beauté profonde et inaltérable, sois louée, sois aimée, sois pratiquée, maintenant et toujours !…

    José Rouquet
    L'En-Dehors n°194-195, du 15 novembre 1930

    Bye Bye

    Revenir en haut Aller en bas
     

    documentation intéressante sur le naturisme

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

     Sujets similaires

    -
    » Une association intéressante : buis & prêle
    » Une "pub" intéressante, à méditer...
    » Quel est pour vous la marque qui possède l'histoire la plus intéressante ?
    » Une plante très intéressante à cultiver
    » BELL & ROSS/MAT : une intéressante précision du RAID
    Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Naturistes du Québec :: Forums naturistes :: Naturisme: ce qu'il faut savoir-